Aller au contenu

supprimer la publicité

Messages recommandés

Bonjour à tous,

certains d'entre vous auraient ils déjà tourné à échelle 1:1 ?

On m'a contacté pour un projet de ce type et j'avoue ne l'avoir jamais fait. L'idée est de projeter des plans de paysage sur un écran géant. 

Je pense qu'il y'a un risque de déformation si par exemple un sujet (oiseau, voiture ou autre) venait à passer entre la caméra et disons l'infini. A 20 mètres par exemple, n'y a t il pas de risque d'aberration ? 

Je ne sais pas si je suis très clair...

Si vous avez des conseils ou des retours d'expérience, je suis preneur.

Modifié par Larrain Damien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
+ Max Roy    117

Bonjour!

Le moins que l'on puisse dire c'est que tu n'es pas très clair...

Quand on parle de tourner ou photographier à l'échelle 1:1 il est question d'avoir sur le plan image la projection de l'objet en grandeur réelle et comme les capteurs sont quand même de petite taille il s'agit de conditions macrophotographiques.

Je pense que là tu parles de projection à l'échelle réelle...Mais ne seront à l'échelle 1:1 en projection que les objets de premier plan bien sûr!

On ne nomme pas aberration le phénomène que tu décris à moins que tu n'évoque la courbure de champ? Assez important dans ton cas.

Si tu filme un paysage et que tu projette les arbres à l'échelle 1, tout objet passant entre les arbres et l'objectif sera perçu comme étant plus près donc plus gros! Comme la vision naturelle. Ce qui est loin paraitra plus petit donc plus loin...

Le problème simple à résoudre est l'angle de champ en revanche, il sera déterminé par : Le choix de ton cadrage, la focale de ton optique choisie en fonction de ton recul et de la dimension finale de la base de l'image projetée.

C'est le b a b a de la technique de prise de vue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Max,

merci pour ton retour.

Je parle effectivement de projection à échelle réelle.

Concernant le phénomène d'aberration, j'essaie de me projeter du côté du spectateur. Il ne s'agit pas d'une aberration "optique" mais je me pose la question d'une aberration "sensorielle", une aberration au niveau de la perception en quelque sorte.

Je m'explique en reprenant ton exemple. Je filme un paysage, disons des arbres. Un oiseau vient à passer entre la caméra et ces arbres. Bien entendu, l'oiseau sera perçu comme étant plus gros. Ajoutons à cela, la question de la profondeur de champ : l'oiseau sera potentiellement flou. Résultat : une masse sombre, plus imposante et floue va traverser l'image. Cette "aberration" de proportion, inhérente à la prise de vue nous sommes d'accord, ne va-t-elle pas créer un phénomène "sensoriel" chez le spectateur et ainsi désamorcé le dispositif ?

Mon idée première serait d'être vigilant à la prise de vue à ce que rien ne vienne interférer entre la caméra et mon sujet. Mais peut être que je me pose un faux problème ? C'est pour cette raison que je recherche des retours d'expérience.

 

 

 

 

Modifié par Larrain Damien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

connais tu la taille de l'écran, le type de projecteur, et "l'endroit" d'où sera vu les images ?

- la hauteur de la prise dépend de la hauteur de vision du spectateur type

- l'angle de même pour la perspective

- la taille pour la "focale" dépend de l'angle entre la position et l'écran

en Relief cette place du spectateur type s'appelle la position ortho-spéréoscopique

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Olivier,

merci pour votre retour.

je n'ai pas encore de détails techniques concernant la diffusion.

Je devrais en savoir plus cette semaine. J'échangerai ici dès que j'en saurai plus.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Simon Wyss    4

Je crois le meilleur sera que tu t’assoies dans la nature, regardes des arbres et des oiseaux volants d’ici à là et commences à apercevoir ta compréhension physique. Comment est-ce que je vois? Comment est-ce que je regarde? Comment est-ce que j’entends et comment est-ce que j’observe? Prends du temps, une heure, tout une journée. C’est important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Simon Wyss a dit :

Je crois le meilleur sera que tu t’assoies dans la nature, regardes des arbres et des oiseaux volants d’ici à là et commences à apercevoir ta compréhension physique. Comment est-ce que je vois? Comment est-ce que je regarde? Comment est-ce que j’entends et comment est-ce que j’observe? Prends du temps, une heure, tout une journée. C’est important.

 

 Si on fait ça longtemps on peut aussi devenir un bouddha.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Contenu similaire

    • Par Ben Corbe
      Bonjour à tous, 
      Je prépare actuellement le tournage d'un film documentaire dont le sujet principal seront des adolescents. Je m'interroge sur la question des droits que je dois obtenir (cession du droit à l'image, autorisation de tournage des lieux privés...). Quelles démarches dois-je effectuer pour me prémunir au maximum en cas de litige ?
      Sauriez-vous où je peux obtenir des documents légaux de cession de droit à l'image, valables pour ce tournage de personnes mineures ?
      En vous remerciant,
      Ben.
    • Par Kévin Gourvellec
      Salut,

      J'ai fini un long tourné entièrement au Movi Pro.
      Au début très sceptique et en fait ça fonctionne très bien.
      Les anciennes versions décrochaient assez vite si la charge était trop importante là ça tient le coup très bien.
      Donc Movi Pro plus Epic Dragon, Cooke S4, Cinetape, WCU4, clip on Tangerine et Teradek avec les câbles et triplettes d'alimentation sur la caméra.
      Système de batterie hot swap, calibration assez rapide et simple, multiple prises sur le movie pour alimenter les accessoires, système d'attache rapide pour les horns et moniteur cadreur.
      Faire gaffe d'utiliser des câbles souples (par exemple le câble EVF RED d'origine est trop rigide) pour éviter les tensions entre le brain et la cage.
      Il existe un système de wheel pour contrôler le Movi et s'en servir comme d'une tête geared mais pas essayé.
      Voilà voilà.
      C'est un peu tournage 2.0 mais ça marche bien!!!!

      Movi Pro : http://freeflysystems.com/movi-pro
      Tangerine Clip On (super ultra léger) : http://www.brighttangerine.com/product-landing/misfit-atom/94
      Wheel : https://1a.tools/alpha-wheels/

      tcho

    • Par Kévin Gourvellec
      Salut,

      Je viens de finir une pub en Weapon S35 8k.
      Comme les précédentes qu'une sortie sdi.....
      Un black shading qui prends entre 40 et 60 minutes à cause de la très grande quantité de pixels à ''vider''.
      La fan part quasi tout le temps en Rec passé 5 minutes d'enregistrement qu'importe le mode sélectionné.
      Obligé de sortir des ventilateurs et des ice packs pour refroidir la caméra entre chaque shots....
      Le data c'est l'enfer, 512go pour 26 minutes en 8KFF / 5:1
      La plage dynamique et le rendu sont assez identiques à du Dragon.
      Le nouveau système de nattes pour brancher EVF et LCD m'a l'air très très fragile et surtout très mal conçu!!.
      Ça prends tout un tas de modules (Wooden entre autres) pour avoir un LCD, un EVF, et DES moniteurs.
      Modules que les loueurs n’achètent pas tout le temps...
      Les menus sont toujours aussi ridicules au niveau des raccourcis et des choix de display...

      Tournage en 8KFF pour cropper en 4K sur certaines shots.
      D'après la post ça look bien.

      Donc faut venir avec un precall d'une heure pour les black shading.
      Le data part 2h00 après tout le monde.
      Pas possible d'assurer des shots cleans en slowmotion ou à des gros changement de température à moins d'avoir un deuxième body.
      Faut trouver des systèmes D pour couper le son du ventillo (drapeau, couverture de son...)
      Les modules Wooden et consort sont super fragiles.
      La sortie P-Tape (AB) et RS3 ont sauté sur ce tournage et les sortie HD-SDI sur un autre film cet hiver (Weapon 6K) ne fonctionnait pas quand il faisait trop froid ou humide.

      J'ai pas essayé les proxys à l'interne mais bon rendu là.....

      Dans l'ensemble c'est pas très sérieux tout ça.........

      Je déconseille vivement en fiction!!!!
      Pour du VFX en milieu très très contrôlé à la rigueur.

      TCHO
    • Par Francis Frenkel
      Je reviens de tournage dans les Hautes Pyrénées. C'est un moyen métrage de fiction pour un jeune réal (son premier moyen métrage). Avec le Réal, nous avons choisi de tourner en Red Dragon en 5K HD (16:9, en compression 8.1). Le DCP du film sera au ratio 2.40 en résolution 2k, ainsi le monteur pourra "grignoter" de la matière en haut et en bas de l'image (et même zoomer dans l'image).
      Le capteur Dragon encaisse bien les lumières extrêmes de ce tournage, car nous avons du affronter des conditions de lumière les plus opposées : contraste ultra fort au soleil en montagne, forêt sombre, tournage de nuit autour d'un feu, journées au ciel plombé...
      J'ai tourné en Anamorphique x2 avec mes optiques DSO (Richard Gale) mon kit 38mm/  58mm / 88mm.
      J'ai principalement utilisé des filtres ND et un peu de "low contrast" (très peu) sous le cagnard en montagne, car mes optiques sont déjà très "low contrast"
      J'ai tout tourné en 800Iso, afin de bénéficier de la plus grande latitude, en jouant uniquement sur l'éclairage (réflecteurs, éclairages, filtres) et en jouant à la marge sur la vitesse du shutter pour gagner les "pouillièmes" de luminosité qui me manquaient parfois pour bien exposer à droite.

      Sur ce tournage l'équipe est réduite au maximum :
      Le Réal Le Chef Op / Cadreur (moi) Mon assistant Caméra (qui bosse avec moi depuis 3 ans) Un Ingé son Un régisseur Un Habilleur / Maquilleur / Coiffeur Une assistante comédienne Comme nous devions marcher et crapahuter entre les lieux de tournage, j'ai choisi un gros trépied léger en carbone (Benro) afin de ne pas avoir à porter un trépied trop encombrant et lourd. Il s'avère qu'il a été parfois un peu limite en stabilité...Mais je ne regrette pas, car il ne m'a pas pété le dos déjà en vrac...
      Nous avions 4 Vlock et leur autonomie étaient ridicule à cause du froid (20 minutes)...Nous portions donc les batteries sur nous, dans les blousons pour les conserver au chaud....
      Nous avion également un steadicam + un EasyRig.
      La caméra a été louée chez Teslar (anciennement RnD Location à Paris / Malakoff)
    • Par Francis Frenkel
      Je tourne bientôt une fiction avec une RED Scarlet mysterium X
      Tournage en extérieur en montagne, dans la forêt en montagne en décembre. Quelques scènes de nuit autour d'un feu.
      Les hautes lumières des rayons lumineux au travers de la canopée qui provoquent des écarts de diaph très importants...
      J'aimerai quelques recommandations sur l'exposition, préparation à l'exposition afin d'obtenir le meilleur rapport signal bruit.
  • Publicité

×