Aller au contenu

supprimer la publicité
Roger Canto

D'où vient le mot "caméra" ?

Messages recommandés

Roger Canto

D'où vient le mot "caméra" ?

 

Le mot "caméra" est un mot latin qui veut dire CHAMBRE. Si vous cherchez dans un dictionnaire au mot CHAMBRE, vous trouverez ; du latin "caméra", pièce à plafond voûté contenant un lit... À la suite, vous trouverez  des utilisations du mot dont les descriptions n'ont rien à voir avec notre appareil, excepté "la chambre noire" qui remonte à une observation de Léonard de Vinci (et non du physicien italien Giovanni Battista Della Porta comme on a pu le laisser croire). L'observation de Léonard de Vinci a été la suivante : si dans une paroi d'une chambre obscure on perce un petit trou, on voit sur le mur opposé se former l'image des objets extérieurs à cette chambre avec leur triple caractère de forme, de couleur et de mouvement, mais inversée de haut en bas et de gauche à droite.Giovanni Della Porta eut l'idée en 1560 de remplacer la petite ouverture de la chambre par une lentille biconvexe. Les images y gagnèrent en netteté et en luminosité, mais à condition que le mur sur lequel elles se forment soit à une distance déterminée de la lentille. On dit alors que l'image est "au point". Cette expérience conduisit à la construction en 1755 de la première "chambre noire" qui fut utilisée sous le nom de "chambre noire à tirage" pour le dessin avec un renvoi horizontal à l'aide d'un miroir à 45°. En regardant cette image par dessus comme penché sur une table à dessin, on voyait une image redressée dans le sens haut et bas, mais toujours inversée de gauche à droite.Les dessinateurs en avaient l'habitude et comme ils travaillaient sur des calques, il leur était facile de remettre le dessin dans le bon sens. La "CHAMBRE NOIRE" de Niepce et Daguerre différait peu de celle de Della Porta. Seul le miroir a été supprimé car il n'était plus nécessaire de renvoyer l'image sur un plan horizontal. Par la suite, le manque d'étanchéité des coulisseaux a conduit à leur remplacement par un soufflet en cuir, Le tirage restant toujours possible sur une glissière métallique. Le premier appareil photographique était né. On connaît la suite qui permit de faire bouger les photographies. C'est à partir de cette époque que le mot "chambre" a disparu du vocabulaire des nouveaux manipulateurs d'images.Ils ont latinisé le nom de leur nouvelle machine et l'ont appelée "CAMERA". Mais qui a eu cette idée ? Un monsieur qui sans doute a dû juger inconvenant d'inviter à entrer dans sa CHAMBRE une dame a qui il avait proposé de faire un "bout d'essai".

 

Prolongeons le livre de Jean EPSTEIN, "l'intelligence d'une machine". Qu'est précisément cette machine ? Un objet mythique, mystérieux, un truc de prestidigitateurs, de saltimbanques, un appareil d'études, de recherches, le juge d'une preuve, un témoin oculaire, une marque, un jalon, une limite, une frontière. Ne dit-on pas : être devant ou derrière la caméra ?

Beaucoup de jeunes rêvent de passer devant son œil de cyclope pour s'immortaliser ou pour jouer à celui qui devient un autre, beaucoup de jeunes rêvent d'en avoir une entre leurs mains, de savoir s'en servir pour être celui qui détient un pouvoir. Il est difficile de trancher quand cette machine peut être tout cela à la fois, successivement ou simultanément... Elle est l'invention d'un siècle, elle a révolutionné nos principes, nos habitudes, notre mode de vie. Elle a modifié notre façon de voir, de penser et de réfléchir. Elle est une frontière ouverte sur la vie qui nous renseigne, nous enseigne , nous instruit. Elle a fait prendre date à l'histoire devant l'éternité. Mais attention ! C'est aussi une machine qui peut être dangereuse, machiavélique ou destructrice. Elle peut mentir comme elle tourne. Alors il faut savoir de temps en temps la poser et se retirer dans sa chambre, dans sa vraie chambre avec un lit pour réfléchir avant de s'en resservir.

 

D'après : "Du  Cinématographe au Cinéma"  de Jean Collomb et Lucien Patry  (Editions DIXIT)

 

 

  • Thanks 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Max Roy

Camera oscura....Chambre noire, aux confins de l'image inversée troublante et incongrue.

Merci, Roger,  pour ce rappel dont les adeptes de l'image  "virtuelle" ne peuvent adhérer fors leur image de leur propre ego...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×