Aller au contenu

supprimer la publicité
Frédéric Pieretti

Recherche de techniciens réservistes

Messages recommandés

Frédéric Pieretti

Bonjour,

Je vais probablement me faire jeter par certains, mais allons-y quand même. Y aurait-il parmi les participants à ce forum des techiniciens qui seraient :

— dans les réserves des armées ou de la Gendarmerie (anciens de l'ECPA, ou d'autres services audiovisuels militaires, ou non)

— intéressés à devenir réservistes.

Pour un projet de constitution d'unité audiovisuelle de réserve.

Merci de me répondre, le cas échéant et de prendre contact avec moi, et pardon à tous ceux à qui l'armée donne des boutons. ;)

F.Pieretti , réal et officier de réserve (Marine)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Merci, Yves, je n'y manquerai pas, en effet. Adrien, si l'ex-étudiant de la promo dont vous parlez est à l'ECPA-D actuellement, c'est soit comme militaire d'active, soit comme contractuel civil. Je ne pense donc pas qu'il soit concerné, mais merci, je suis preneur de ses coordonnées.

Bien cordialement,

F.P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Eh oui, d'origine... (Le Cap..) ;)

cdt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves Agostini

Si vous cliquez sur "Corse" dans ma signature, il y a trois photos du Cap.

Pace salute ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Ayach

Bonjour Frédéric,

en ce qui me concerne j'ai effectué mon service militaire en cellule audiovisuelle à Montpellier, contingeant 98-99.

École d'Application d'Infanterie, j'étais sous les ordres du lieutenant Sagot et de l'adjudant Chef Gilliocq qui est à Lyon je crois maintenant.

J'ai effectué quelques séjours à l'ECPA.

Voilà mon Capitaine, lol :huh:

PS: j'ai oublié mon matricule, c'est c**, je le jouerai bien au loto. :huh:

La question est: est ce que je suis réserviste? honnêtement, je n'en sais rien du tout. "Bon enfin bref": comme le répète sans cesse Gilliocq... J'en garde personnellement un souvenir très enrichissant qui m'a permis de mieux comprendre ce qu'était l'armée par rapport à la vision carricaturale que j'en avais.

Bon voilà, si tu le souhaites on peut prendre contact pour discuter plus amplement. :rolleyes:

Cordialement

Michaël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Vignères

Salut Frédéric,

bon au risque de me faire "tirer" dessus moi aussi par d'autres personnes du forum, j'ai fais mes 10 mois au SAVR de Toulon et franchement j'en garde aussi de très bons souvenirs. Déjà du cadre et du montage pendant 10 mois (rien de tel pour apprendre quand on sort de l'école comme c'était le cas pour moi. Une bonne dizaine de prises de vues hélico (c'est pas donné à tout le monde); des séjours sur différents navire avec prépa du matos caméra en catastrophe parfois pour être opérationnel en mer....et plusieurs amis que j'ai continué à voir après le service car eux aussi faisaient parti du milieu (comme cadreur, ingé son, réal, monteur, infographiste ...).

Bref quel est donc ce projet et dans quel cadre...n'hésite pas à me contacter en MP pour en discuter et je verrais bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Benoît Pitre
Bonjour,

Je vais probablement me faire jeter par certains, mais allons-y quand même. Y aurait-il parmi les participants à ce forum des techiniciens qui seraient :

— dans les réserves des armées ou de la Gendarmerie (anciens de l'ECPA, ou d'autres services audiovisuels militaires, ou non)

— intéressés à devenir réservistes.

Pour un projet de constitution d'unité audiovisuelle de réserve.

Merci de me répondre, le cas échéant et de prendre contact avec moi, et pardon à tous ceux à qui l'armée donne des boutons. ;)

F.Pieretti , réal et officier de réserve (Marine)

Amiral,

Je prends le train en cours de route, une étudiante m'a parlé de l'annonce. J'espère que tu sais comment fonctionne les réserves :

- au siècle dernier, chaque unité d'active avait son unité dérivée (mobilisable en cas de crise) et le système était très lourd,

- depuis le début du millénaire, le principe a considérablement changé et l'armée est passée au stade d'agence d'intérim. Un vivier de personnels compétents dans différents domaines constituent ses réserves sous E.S.R. Ils sont utilisables en cas de besoins ponctuels. Les personnels sont gérés à partir des bureaux défenses.

Dans ce cas, je vois mal une unité de réserve être constituée mais chaque service audiovisuel se constituer son vivier de technicien.

Pour ceux que cela intéresse, il est possible d'obtenir un grade de réserve en rapport avec le diplôme détenu (2 options : décret ou loi), les soldes de réserve ne sont pas imposables, sous certaines conditions donnent droit à retraite proportionnelle, mais ne donne pas de droits à l'assedic. Ne surtout pas oublier qu'en cas de crise, l'Active se réserve et la Réserve s'active.

En souvenir de Polynésie, Nouvelle-Calédonie et Champagne...

Benoît PITRE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Mes excuses à tous, et plus particulièrement à toi, mon cher Benoit, j'espère que tu me lis. Je croyais le sujet éteint depuis longtemps et n'était pas revenu voir les réponses.

En fait si, Benoit, techniquement, un "groupe" de ce genre est tout à fait possible, en prenant comme base règlementaire les cies de réserve des unités de l'armée de Terre. Ce qui bloque actuellement, c'est le fait que de par son nouveau statut d'Établissement public de la Défense, l'ECPA-D n'est pas autorisé à avoir ses propres réservistes. C'est idiot, mais hélas réel. Les CPAR Marine en ont un (à Brest à ma connaissance) les autres n'en expriment pas le besoin. Le SPAG, que nous avons toi et moi bien connu, non plus, toujours à ma connaissance.

Manquant d'impact au niveau inter-armées, je suis en train de proposer le bébé à la Marine seule, son délégué aux réserves, le CA Lajous, étant un homme ouvert aux innovations. Mais il est vrai que la logique des choses serait plutôt qu'un tel groupe soit Interarmée, et au sein de l'ECPA. C'est pourquoi, suivant les réponses qui me seront faites, je me propose de réunir ceux qui les souhaitent dans une assoc 1901 non déclarée (c'est à dire sans contraintes et sans obligations autre que de signature) pour réclamer l'introduction, dans les statuts de l'ECPA-D, de la possibilité d'avoir des réservistes. À suivre... Merci de vos réponses.

F.P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Benoît Pitre

Amiral,

Le SPAG utilise des réservistes. Ceux-ci signent un ESR en général auprès de la Région de la Gendarmerie d'Ile de France et son affectés dans une unité d'un des groupements. Un crédit de "journées réserves" est alloué annuellement au SPAG en fonction des demandes (faîtes en ce moment). Les gars sont alors mobilisés en fonction des besoins. C'est la même chose dans d'autres unités interarmes hors ECPA-D. Chacune des composantes Terre - Air -Mer de l'ECPA-D a la possibilité de faire de même pour renforcer ses effectifs et les adapter à des besoins ponctuels.

Les compagnies de réserves de l'armée de terre fonctionnent un peu différemment que dans le temps. Sur acte de volontariat, certains réservistes vont renforcer des unités d'actives en OPEX, soit dans la fonction soutien actuellement, soit pour leur formation particulière (linguiste, logisticien, juriste, etc...). Ceci pourraît être le cas des audiovisuels. Mais dans la forme actuelle du fonctionnement de la réserve, ce ne sera qu'une deuxième spécialité.

A+

Benoît

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Je tiens de la DRH de l'ECPA elle-même le fait qu'ils ne peuvent pas utiliser de réservistes sauf... si c'est une autre unité qui paye.

Les "Unités Spécialisées de réserve" du Génie, par exemple, ont un fonctionnement et une structure qui conviendraient très bien : il suffirait de l'adapter à l'Établissement, comme un département de plus.

Je connais quand même un peu mon sujet... ;)

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Dernières nouvelles : le contre-amiral délégué aux réserves de la Marine m'a fait savoir qu'il examinait attentivement mon projet et voyait avec le Sirpa-Mer comment on pouvait lui donner corps. À suivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Je ranime ce sujet pour vous faire part de l'appel national que je lance :

j'ai résolu de lancer un appel public, ouvert en priorité aux professionnels de l'audiovisuel, anciens de l'ECPAD à un titre ou un autre, ou bien d'autres services audiovisuels militaires, mais pas uniquement, ainsi bien sûr qu'aux volontaires pour intégrer cette future structure. Lorsque cet appel aura recueilli suffisamment de signatures, je le présenterai d'abord aux principales fédérations d'associations de réservistes, puis au Conseil Supérieur des Réserves, au délégations aux réserves de chaque armée et ainsi de suite jusqu'au ministre. Cette action laissera peut-être certains d'entre vous sceptiques, mais je pense qu'elle vaut d'être tentée.

Même si vous n'êtes pas concerné, nous serions fiers d'avoir votre signature, que vous soyez professionnel de l'image et du son ou encore en formation, au titre d'un simple soutien moral et citoyen, qui peut grandement aider ce projet, que je crois légitime. Si vous êtes volontaires pour intégrer, à temps partie, une telle structure, merci de me le signaler.

Merci enfin de faire circuler cet appel, notamment aux membres des catégories définies plus haut ("anciens" de l'ECPA/ECPAD, professionnels, étudiants en audiovisuel...)

Je précise que la direction de l'ECPAD est au courant de ma démarche. J'ai rédigé un dossier de proposition de constitution (8 pages) ainsi qu'un résumé de ces propositions en une page. Je tiens les fichiers correspondants à la disposition de celles et ceux qui en feront la demande.

Bien cordialement,

F.Pieretti

APPEL À LA CRÉATION D’UNE CELLULE DE RÉSERVE OPÉRATIONNELLE AU SEIN DE L’ÉTABLISSEMENT DE CRÉATION ET DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE DE LA DÉFENSE (ECPAD).

L’établissement Cinématographique des Armées (ECPA) comme le Service Cinématographique des Armées (SCA) les prédécesseurs de l’ECPAD, avaient su tisser avec la profession cinématographique et télévisuelle un lien très fort, que la fin de la conscription a, inévitablement, un peu distendu. D’Abel Gance à Antoine de Maximy, en passant bien sûr par Pierre Schoendoerffer, Raoul Coutard, Claude Lelouch et tant d’autres, célèbres ou inconnus, nombreux sont les cinéastes ou les techniciens du cinéma et de la télévision qui ont eu l’honneur d’y servir et d’enregistrer, en temps de paix comme en temps de guerre, les images et les sons des armées.

Or, paradoxalement, alors que depuis la professionnalisation, la réserve militaire a pris l’importance que l’on sait, il n’est pas possible aujourd’hui à un réserviste effectuer un contrat d’engagement à servir dans la réserve militaire (ESR) dans le cadre de l’ECPAD. La raison en a d’abord été le statut d’établissement public de cet organisme, qui, disait-on, ne le permettait pas, malgré son appartenance au ministère de la Défense. Cet argument ne tient plus, depuis que l'article 6 complétant l'article L. 4221-1 du code de la défense (ex art 8 de la loi réserve) en a ouvert la possibilité. Il demeure toutefois un autre obstacle : pour le moment, l’ECPAD ne dispose pas du budget spécifique permettant d’y ouvrir des postes de réservistes sous contrat d’engagement dans la Réserve.

Pourtant, accueillir des réservistes volontaires, techniciens de l’audiovisuel civil parmi le personnel de l’établissement permettrait à sa direction de compléter ses équipes de tournage, d’aligner davantage de celles-ci et par là même, de mieux répondre à ses missions, notamment opérationnelles. Quelques discrets sondages nous ont appris qu’un tel projet pourrait intéresser un nombre non négligeable de professionnels, tant parmi les jeunes ayant récemment achevé leur formation que, par exemple, parmi les anciens techniciens militaires de l’ECPAD avant quitté récemment « La Maison ».

C’est pourquoi les personnalités et organisations signataires, réunies à l’initiative du lieutenant de vaisseau de réserve Frédéric Pieretti, réalisateur-producteur, ancien réalisateur (intermittent) de l’ECPA, appellent Monsieur le Ministre de la Défense, Monsieur le Secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants, Messieurs les chefs d’États-majors, Monsieur le directeur de la Dicod, Madame le directeur de l’ECPAD à permettre la création au sein de l’établissement, à titre expérimental, d’une cellule interarmées de la Réserve Opérationnelle, d’un volume raisonnable et cohérent avec le nombre de militaires d’active affectés à l’organisme, ainsi qu’à faire attribuer les crédits nécessaires au fonctionnement de cette entité. Les signataires demandent dans ce but, l’appui et le relais du Conseil Supérieur des Réserves et des différentes délégations aux Réserves.

Modifié par Frédéric Pieretti

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mikko Paillot

Bonsoir,

mais dans des mots simples, à quoi concrètement cela servira t'il ?

Pourriez vous me, nous l'expliquer, en prenant un exemple d'une situation réel ou non ?

A part être inscrit sur une liste, je ne comprend pas en quoi cela serait-il utile concrétement ?

Merci

Modifié par Mikko Paillot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Bonjour, pour les volontaires à renforcer, à temps partiel, les reporters-images, son et officiers-image de l'ECPAD, sous le statut de réserviste, en France comme en opérations extérieures. Pour les non-volontaires, simplement à appuyer la création d'une telle structure, ce qui peut-être une grande aide, pour nous.

Pour comprendre ce qu'est la réserve :

réserve militaire sur wikipédia

Modifié par Frédéric Pieretti

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Merci à ceux qui m'ont contacté en MP. N'hésitez pas à demander des précisions si vous le souhaitez, à exprimer votre volontariat éventuel, ou simplement votre soutien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

Pour l'instant, le comité pour l'appel est fort d'une trentaines de signatures et de dix volontariats. Parmi les signataires, des techniciens, réalisateurs, producteurs, anciens de l'ECPAD/ECPA ou non, des industriels du cinéma, des grands reporters et aussi un ancien chef du département de production audiovisuelle de l'ECPA. Rejoignez-nous, que vous soyez intéressé à intégrer cette cellule ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

À ce jour, douze volontariats, déjà presque de quoi créer cette cellule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Pieretti

37 signatures à ce jour et seize volontariats. Je présenterai l'appel dès la quarantième signature obtenue. Merci à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×