Aller au contenu

supprimer la publicité
Cédric Chasle

Tournage dans le métro parisien

Messages recommandés

Cédric Chasle

Bonjour à tous.

Ceci est mon premier topic sur ce site. Je requiert votre attention sur un point qui me semble assez étrange. Je m'explique.

Je suis étudiant en cinéma à Paris 3, et je me lance de mon propre chef dans la réalisation d'un court métrage dont l'intrigue a lieu prinçipalement dans le métro parisien. Il se trouve que j'ai contacté la RATP pour leur exposer ma situation (avec lettre de motivation et tout le blabla). La réponse que j'ai eu d'eux me semble assez étrange puisqu'ils m'interdisent par mon statut d'étudiant à utiliser un pied pour éffectuer mes prises de vue. De plus le nombre maximum de personnes (équipe artistique et comédiens) doit pour eux se limite à 5. Mon équipe se compose de 6-7 personnes, ce qui est problématique; la Mission Cinéma de la Mairie de Paris n'y voyait pourtant aucune objection (procédure simplifiée en dessous de 10 personnes).

Cela est-il normal ? Ont-ils le droit de me priver d'un moyen de tournage et réduire mon équipe à leur guise ?

Modifié par Cédric Chasle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle

Un plan à la dolly, ça aurait été avec plaisir mais je ne dispose pas de ce matériel lol après tout je ne suis qu'étudiant et je ne pense pas que ma fac en ait en réserve. C'est pénible cette prohibition du trépied, plus de la moitié de mon court métrage est composé de plans fixes....je pense que je vais malgré l'interdiction l'utiliser, sinon adieu à mon court, je ne peux pas faire autrement.

Merci en tout cas d'avoir répondu :)

Modifié par Cédric Chasle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier Chasle

Attention ! en ayant demandé, tu es maintenant informé que tu n'as pas le droit et tu ne pourras pas leur dire que tu ne savais pas. Avec toutes les cam de sécurité (tiens elles sont fixes celles là !!!!), tu ne vas pas pouvoir faire plus d'un plan avant qu'ils ne te tombent dessus. Ils recouperont facilement avec le gars qui leur avait demandé une autor quelques semaines auparavant. J'ai tourné une fois dans les jardins du luxembourg avec une journaliste étrangère et sans autorisation évidemment. Les flics sont arrivés rapidement. Nous avons tous joué aux imbéciles en se faisant passer, l'ingé son et moi, pour des étrangers.

La solution ? être super stable à l'épaule (je plaisante), réecrire l'intention de réalisation, insister lourdement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves Agostini

C'est bizarre ce problème avec les pieds... moi qui ai tourné souvent dans le metro même avec plusieurs caméra. Il ont peut-être peur qu'il y ait des arcs éléctriques avec les branches métalliques.

Je sais qu'avec le RER on ne peut pas dépasser une certaine hauteur pour les pieds de projos.

En coup cas, mieux vaut ne pas risquer le coup. Ce sera mauvais pour l'équipe et aussi, mauvais pour les tournages ultérieurs. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gilles Féron

Il m'est arrivé de tourner pour la SNCF sur leur réseau, donc avec les mêmes problèmes de sécurité liés aux caténaires. L'utilisation du trépied ne semblait pas causer de problèmes de sécurité. Par contre, nous étions dans des zones où ne circulaient pas de piétons. Par souci de sécurité, je pense que la RATP veut éviter tout objet (dont un trépied) qui pourrait obstruer le passage e cas d'évacuation durgence. Serait-il possible de négocier avec eux pour tourner hors des horaires d'exploitation commerciale?

Une chose inévitable avec la RATP : les tonnes de paperasses à remplir pour tourner chez eux!!!

Bon tournage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle

Je vais essayer de négocier avec eux mais les arguments vont devoir être lourds, ils ont l'air assez rigides, surtout face à un étudiant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle

Bonjour à tous.

Vous êtes sûrement tous au courant des lois en vigueur au sein des locaux de la RATP. Chaque tournage doit faire l'objet d'une demande écrite afin d'être autorisé. J'ai effectué la démarche il y a déjà un mois pour un tournage que je souhaitais mettre sur pied pour la mi-avril.

Donc déjà ça commence bien, on me répond deux semaines plus tard après moultes tentatives de ma part d'obtenir une réponse. Et ô joie ! Je découvre qu'ils me font un devis. Bien sûr j'ironise, car tout le monde se doute que cela ne représente pas moins de plus d'une centaine d'euros juste pour deux jours de tournage.

Je tiens à préciser que je suis de plus étudiant et que ce genre de budget pour un court métrage, où déjà je loue le matériel, n'est pas à la portée de n'importe qui dans ma situation ("Tu n'as qu'à trouver un job d'été" --->oui bien évidemment, surtout en avril :rolleyes:).

Pour le moment tout va -à peu près- bien. On me prévient que déjà le trépied n'est pas autorisé, bon je m'adapte.

Mais ce soir c'est la consécration : je reçois un mail de leur part: "nous ne pouvons donner suite à votre demande pour cause de vigipirate rouge".

C'est comme en politique, on vous parle de pouvoir d'ach...de pouvoir filmer, excusez le lapsus, sous réserve de paiement. Et on se prend une grande tarte dans la tronche quand on nous prévient que le plan vigi rouge est en place (ça doit bien faire un an, voire plus <_< ).

Tout ça pour en venir à ma question : n'est-il pas abusif de leur part de refuser ma demande ? Si vous avez réussi à tourner dans le métro, comment y êtes-vous arrivé ? Avec ou sans autorisation ? et LA question du jour : y a -t-il un moyen de leur part d'engager des poursuites si cela se produisait ? je ne parle bien sûr pas de droit à l'image sachant que cela est compréhensible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nicolas Eveilleau

A mon avis, c'est même pas une histoire "d'engager des poursuites", c'est surtout qu'ils vont te coller une grosse amende.

Mais s'ils ont refusé à cause d'une alerte vigipirate, l'amende peut à mon avis être très violente. Depuis disons bientôt 7 ans, les sociétés de transports en communs ont tendance à pas être super rigolo quand ils parlent de sécurité...

Quant à tenter le coup sans autorisation... la RATP a collé pas mal de caméra quand même. Et autant manifestement ca sert à rien quand tu te fais voler un appareil photo dans une station (je dis ça mais c'est juste un exemple ^^'), autant ils doivent vite griller les tournages clandestins.

Encore une fois, tout ça c'est "à mon avis". Je n'ai jamais été confronté à la situation, pas à Paris en tout cas.

Modifié par Nicolas Eveilleau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle

Une grosse amende ? J'avais déjà filmé quelques séquences dans le métro, on est venu me dire d'arrêter et c'est tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nicolas Eveilleau

Ah bah comme quoi j'ai bien fait de dire "à mon avis" :P

Et alors est-ce que tu t'es vite fait remarqué ou tu as réussi à tourner un moment finalement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caroline Lafarge

BONSOIR!

pouff!! je viens de tomber sur votre conversation et je peux pas m'empêcher de râler contre la ratp!

Je pensais pas que c'était aussi chiant pour tourner là bas!

Je ne vois que deux solutions.... (hi!)

1: vous vous la joué petite équipe, vieux cinéma à la "lino ventura", vive l'aventure! et caméra épaule, on se fout de tout le monde, puisque maintenant il semblerait que tourner dans le métro devient une affaire d'état! ola l'anarchie et l'amour du cinéma coûte que coûte!

2: vous vous la joué "studio d'Hollywood", vous squattés un lieu désaffecté, et c'est parti pour le création d'un décor pur, avec "sans pognon", bric à broc genre Michel Gondry. Et vous vous faite un métro rien cas vous!

Bon, sans rire... ils craignent. Je n'ai pas de "plan" concret à te proposer, mais je te souhaite sincèrement bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle
Ah bah comme quoi j'ai bien fait de dire "à mon avis" :P

Et alors est-ce que tu t'es vite fait remarqué ou tu as réussi à tourner un moment finalement ?

J'étais en train de tourner une séquence sur mon trépied depuis 20 bonnes minutes. Je ne bougeais pas énormément, mais c'est en allant de l'autre côté du quai et en filmant 5 minutes de plus que je me suis fait recaler.

BONSOIR!

pouff!! je viens de tomber sur votre conversation et je peux pas m'empêcher de râler contre la ratp!

Je pensais pas que c'était aussi chiant pour tourner là bas!

Je ne vois que deux solutions.... (hi!)

1: vous vous la joué petite équipe, vieux cinéma à la "lino ventura", vive l'aventure! et caméra épaule, on se fout de tout le monde, puisque maintenant il semblerait que tourner dans le métro devient une affaire d'état! ola l'anarchie et l'amour du cinéma coûte que coûte!

2: vous vous la joué "studio d'Hollywood", vous squattés un lieu désaffecté, et c'est parti pour le création d'un décor pur, avec "sans pognon", bric à broc genre Michel Gondry. Et vous vous faite un métro rien cas vous!

Bon, sans rire... ils craignent. Je n'ai pas de "plan" concret à te proposer, mais je te souhaite sincèrement bon courage.

J'opte pour la solution n°1 :rolleyes: enfin plus sérieusement, je me lancerais bien dedans, car après tout on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, mais j'aimerais être sûr que cela ne me vaudrait pas des poursuites pour avoir diffusé un court métrage se déroulant dans l'enceinte du réseau ratp.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laura Gitton

Je connais une production assez importante (mais je tairai le nom) qui a tourné à la volée à l'entrée d'un métro parisien alors qu'ils n'en avaient pas l'autorisation, le film est passé au cinéma, et la RATP n'a jamais rien demandé.

Sinon d'expérience j'ai déjà tourné dans le métro sans qu'on ne me dise rien, et des amis à moi se sont juste fait sortir (un peu comme Cédric l'a expliqué plus haut). Par contre si tu te ramènes avec un grosse caméra genre-t'as-les-moyens, ils risquent de te la confisquer et ça c'est déjà beaucoup moins cool...

Voilà, c'était juste pour mettre mon grain de sel dans le sujet ;)

Note : Attention, je n'incite pas à la "fraude". Je dis juste que ça s'est déjà fait et se fera encore ^_^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle

J'ai même appris que pour le film Paris Je t'Aime, la ratp n'avait pas accordé son autorisation; ils ont bien évidemment tourné sans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger Do Minh
J'ai même appris que pour le film Paris Je t'Aime, la ratp n'avait pas accordé son autorisation; ils ont bien évidemment tourné sans.

Tu es sûr de ce que tu avances ?

Ca me paraît un peu gros quand même.. -_-

Sinon, je rejoins ce que dis Caroline, prends ta caméra à l'épaule, équipe ultra réduite et hop !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle
Tu es sûr de ce que tu avances ?

Ca me paraît un peu gros quand même.. -_-

Sinon, je rejoins ce que dis Caroline, prends ta caméra à l'épaule, équipe ultra réduite et hop !

C'est bien sûr une rumeur sur le court métrage avec Natalie Portman. Mais après tout pourquoi pas ? Je ne parle évidemment pas de tout le film, sachant que sur 18 réalisateurs dont les frères Cohen qui ont eu l'autorisation, c'est un des rares qui n'en avait pas bénéficié. Avaient-ils demandé ou cela a-t-il été refusé ? bonne question... <_<:huh:

Pour ce que tu disais de caméra à l'épaule, oui c'est ce que je pense faire, mais c'est assez risqué, sachant que je tourne avec la Canon XL2 que je loue.....

Modifié par Cédric Chasle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roger Do Minh
C'est bien sûr une rumeur sur le court métrage avec Natalie Portman.

Au temps pour moi, je croyais que tu parlais du court des frères Coen !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Renaud Bertrand
Pour ce que tu disais de caméra à l'épaule, oui c'est ce que je pense faire, mais c'est assez risqué, sachant que je tourne avec la Canon XL2 que je loue.....

Il me semble (Je mettrais pas ma main a couper) que tout matériel loué ne peu être saisie ou confisqué renseigne toi au près de ton loueur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cyril Bron

Véridique: il y a quelques jours, j'ai croisé un chef op. américain qui filmait quelques plans volés avec une xtrprod dans une rame de la ligne 1. Il m'a dit qu'il tournait sans autorisation ce qui était impensable aux USA.

Comme quoi! :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle
Véridique: il y a quelques jours, j'ai croisé un chef op. américain qui filmait quelques plans volés avec une xtrprod dans une rame de la ligne 1. Il m'a dit qu'il tournait sans autorisation ce qui était impensable aux USA.

Comme quoi! :lol:

Décidément il y a plus de tournages que d'autorisations délivrées... -_-

Comme quoi je pense que je vais faire la même chose, en alternant avec ma petite mini-dv pour filmer "incognito" sur les quais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guillaume Vatan
Il me semble (Je mettrais pas ma main a couper) que tout matériel loué ne peu être saisie ou confisqué renseigne toi au près de ton loueur.

Bonjour j'aimerais tourner dans le métro parisien et j'aimerais savoir à qui exactement je dois m'adresser pour en faire la demande.

Merci d'avance pour votre réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Chasle
Bonjour j'aimerais tourner dans le métro parisien et j'aimerais savoir à qui exactement je dois m'adresser pour en faire la demande.

Merci d'avance pour votre réponse.

Salut à toi Guillaume

pour répondre à ta question, il faut que tu t'adresse à la RATP. Tu dois leur adresser un courriel incluant une lettre de motivation et ton scénario. Les demandes se font trois semaines minimum avant la date de tournage. Il te feront un devis, ce pourquoi je te conseillerai de choisir la procédure simplifiée qui stipule de tourner en effectif léger.

Il te sera par contre interdit d'utiliser un trépied en raison de la gène occasionée aux usagers.

Evidemment toutes les demandes n'aboutissent pas; ce fut mon cas alors je ne peux que te souhaiter de t'armer de patience et de courage. Je ne sais pas si on est encore sous vigipirate rouge, le contraire m'étonnerait, et c'est ce qui a fait échouer ma demande.

Tu peux contacter la personne en charge de la procédure à l'adresse suivante :

karine.lehongre-richard"at"ratp.fr

Ne désespère pas :rolleyes: et de toute façon qui ne tente rien n'a rien, alors...

Bon courage pour la suite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guillaume Vatan

Merci beaucoup pour ta réponse

Guillaume

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cyril Bron

On peut quand même "finter" la RATP. Pour une petite scène pour une fausse pub, on a filmé des plans volés dans le métro. On a même posé un trépied pour un plan. Personne ne nous a enquiquiné :). Le tout sans autorisation... mais tourné un dimanche matin à 9h!

http://www.dailymotion.com/search/oreiller...priv_shortfilms

Modifié par Cyril Bron

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sarah Lopez

Bonjour,

On m'a dit que pour ceux qui obtenaient des autorisations la RATP facturait très cher. Savez vous à combien peut s'élever le devis?

Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×