Aller au contenu

supprimer la publicité
Eric Ramahatra

kinescopage d'un 52' 1080p

Messages recommandés

Eric Ramahatra

Bonjour les amis

J'ai un Docu que je voudrais kinescoper pour une projection en salle, saurez vous à qui je peux m'adresser sachant que je n'ai pas du tout prévu de budget pour ce genre de chose ? On me parlais de 50 000€ environ ! Argh 10x le budget de mon docu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Emmanuel Decarpentrie

Salut Eric :)

Pour Kinéscoper ton docu, je ne saurais trop te recommander la société Filmik (Gilles Bissot), à laquelle j'ai déjà fait appel par le passé. Ils offrent des tarifs plancher (250 Euros HTVA/minute), mais leur service est excellent!

Si tu passes à Bruxelles, n'hésite pas à me le faire savoir: on ira boire une bière ou deux ;)

Modifié par Emmanuel Decarpentrie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eric Ramahatra

Hello Emannuel

Merci pour le tuyau, C'est un plaisir de te retrouver.

Vous avez des recommandations particulieres pour un kinescopage ?

Si le film est etaloné correctement pour une sortie TV (référence tube), il y a encore des corrections à apporter ou ça devrait le faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Emmanuel Decarpentrie

Chaque système est différent. Un Arrilaser ne se comportera pas comme le système Filmik. Le mieux, pour toi, c'est d'en parler avec Gilles une fois que tu lui apportes le "produit fini". En une seule vision, il saura te dire illico ce qu'il convient de retoucher légèrement ou pas.

Pour résumer, je me souviens qu'il fallait booster la saturation de 10-15% en faisant particulièrement attention aux rouges (qui perdent pas mal au transfer, et qui nécessite parfois des gains de 20%). Mais c'était vrai pour l'ancienne version du système de kinéscopage "Filmik". Peut-être est-ce différent aujourd'hui.

De toute façon, le film kinécopé chez eux ne ressemblera pas tout-à-fait à la version que tu as, mais la différence n'est pas déplaisante non plus... Elle va dans le sens d'un rendu "argentique", si je puis m'exprimer ainsi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maxime Beucher

Pourquoi ne pas faire un DCP pour le projeter en numérique?

Si ton master est en HD 1920x1080 (HD CAM SR, HD CAM), il sera encodé en J-PEG2000 (suite d'images) pour être projeté en 2K "flat" (1080 lignes respectées). Pour un 52', tu te retrouves avec moins de 200Go sur un disque (rugged...) que tu pourras faire 'circuler' dans des festivals ou autres cinémas équipés en projection numérique (ça devient la norme!). En plus tu peux crypter le contenu (KDM) pour en limiter l'exploitation, ainsi que gérer les sous-titres, audios et synthés à ta guise (ou presque).

Si ça t'intéresse je pourrai me renseigner sur les prix d'un encodage de ce type dans la société où je travaille ces DCP de temps en temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Emmanuel Decarpentrie
Pourquoi ne pas faire un DCP pour le projeter en numérique?

C'est une excellente idée! Un avantage du DCP, c'est que tu peux facilement en faire plusieurs copies, au cas où plusieurs salles devraient projeter ton docu simultanément.

Un autre avantage, c'est que tu es certain de conserver ta colorimétrie.

Je n'ai par contre aucune espèce d'idée de l'ordre de prix auquel te revient la masterisation d'un DCP. Tout ce que je sais, c'est qu'un plugin Final-Cut (QuVIS Wraptor) te le fait apparement sans trop de soucis:

http://www.dcinematoday.com/dc/PR.aspx?newsID=1190

Le seul souci, c'est que, même si cela devient la norme, toutes les salles ne sont pas encore forcément équipées en numérique...

Modifié par Emmanuel Decarpentrie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca

C'est avec ce plug in que nous avons convertit un docu-fiction pour une diffusion salle, j ai vu le résultat : très très bon sur un ecran de 15 de base.

Seulement le Hic, c'est que la société a déposé le bilan du coup la version qui continu a vendre ne marche pas avec les nouvelles version de final cut :(:wacko: :wacko: :wacko: ...Bonjour la magouille...

Mais ca reste un convertisseur pas cher et tres bon

En revanche le mieux est de faire a partir d'un dpx, plutôt que d'un apple pro res ce que ce soft ne fait pas ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maxime Beucher

Oui effectivement, je n'ai pas précisé que l'on peut partir également de DPX ou même de TIFF en suites d'images.

Comme on ressort forcément en suite d'images JPEG2000 24 images/sec, le plus simple pour gérer son master (si on l'envoie à un labo comme celui où je bosse de temps en temps), c'est de se faire sa suite d'images à 24i/s avec son OK.

Pour la diffusion en numérique, le projo est muni d'une matrice 2K (1.89), donc pour respecter les normes DCI (conserver une valeur 2048x1080 pleine):

un film 1.85 sera encodé/diffusé en flat 1.85 (1998x1080)

un film 2.35 sera encodé/diffusé en scope 2.39 (2048x858 pixels).

un film 1.77 (16/9 HD) sera encodé/diffusé en 1.77 (1920x1080) ou en flat 1.85 (1998x1080, mais avec des bandes noires car l'image reste biensûr à 1920)

Eh oui, c'est peu en scope 858 lignes, mais le résultat reste de très bonne qualité, comparable aux projections argentiques classiques... sans les tâches et les poils de c... sur la pelloche, ni les flottements de l'image...

Autrement, si vous faîtes un master en HD CAM SR, sortez-le directement à 24i/s (son synchrone!), sinon vous paierez la resynchro 25/24 du son au labo (quoique c'est peut-être déjà compris dedans, je me renseignerai).

Concernant les salles équipées, il n'y a pas de souci à se faire, le développement du relief pour attirer les spectateurs dans les salles aidant... Disons que tout projet (de plus ou moins grande envergure) qui commence sa pré-prod dés à présent doit plus qu'envisager la projo numérique au profit de la projo argentique...

Je ne dis pas ça pour vendre un peu de mon boulot (je ne fais pas que ça, ce n'est qu'une petite partie!), mais plus pour rassurer les producteurs et distributeurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Emmanuel Decarpentrie
Seulement le Hic, c'est que la société a déposé le bilan du coup la version qui continu a vendre ne marche pas avec les nouvelles version de final cut :(:wacko: :wacko: :wacko: ...Bonjour la magouille...

Mince alors! J'ignorais totallement qu'ils avaient déposé leur bilan... Et comme je voyais toujours ce plugin en vente, j'aurais eu du mal à deviner. Merci pour le tuyau! Moi qui hésitais à l'acheter, me voilà un peu "refroidi"...

J'espère qu'Apple ne fera pas la bêtise de laisser passer une opportunité pareille: racheter (à bas prix) un logiciel unique et essentiel pour l'avenir de Final-Cut-Pro...

Je doute en tous cas qu'on reste longtemps sans alternative "meilleur marché" que ce qui existe actuellement sur le marché... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eric Ramahatra

question peut etre bete mais...

Si on peut sortir une séquence d'images TIFF ou DPX à 24ips pour en faire le master, on ne peut pas sortir directement une séquence JPEG2000 ?

Comment est structuré le répertoire ? la bande son ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maxime Beucher

Le principe du DCP est d'avoir tes datas encapsulées dans un package qui comprend l'image, en suite d'images JPEG2000, les pistes sons séparées, en WAV (6 pour le 5.1), et une CPL (Composition PlayList) qui va permettre au player de faire le tri dans tout ça pour lire le média, sachant qu'un DCP peut contenir plusieurs CPL (VF et VO par exemple) et donc plusieurs médias (image, versions audio, sous titres). En plus, on peut inclure une KDM (clé de cryptage) qui permettrait, dans le cas le plus extrême, de n'autoriser la lecture d'une version uniquement sur un écran donné, d'une salle donnée, dans un cinéma donné, à une tranche horaire donnée (exemple des avant-premières exclusives à Cannes!), car la KDM est décodée d'abord par le player, puis par le projecteur (qui lui-même doit d'abord 'reconnaître' son player associé!). Que de sécurité de ces chères majors US...

A ma connaissance, les KDM sont possibles uniquement avec des encodeurs professionnels (labos DCP), pas sur les encodeurs 'low-cost' sous formes de plugins.

Et pour répondre à ta question (désolé):

Tu peux effectivement sortir un master JPEG2000, mais tu dois appliquer une conversion colorimétrique XYZ pour correspondre aux normes de projection (si ton master est en RGB à l'origine par exemple).

Disons que plus ton master sera concorde aux médias voulus pour le DCP final, moins tu paieras l'élaboration de ton DCP dans un labo.

Maintenant, c'est l'encapsulage (étape finale difficile à maîtriser) qui coûte le plus cher (forfait puis à la minute), ainsi que les copies de ton DCP que tu feras par la suite. Il faut tout de même correspondre à la logique des copies argentiques habituelles.

Modifié par Maxime Beucher

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eric Ramahatra

et en terme de cout, solution clé en main (je pars donc d'une source HD non compressée par exemple, ou en h264... ), ça donne quoi par rapport à un kinescopage classique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michael Lagerwey

Bonjour,

Connaissez-vous quelques Labo specialises pour le DCP en region parisienne ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nabil Mechkal

bonjour

pour les besoins d'un kinescopage d'un film, la production a opté pour le ccm(centre du cinéma marocain à rabat), quelqu'un a déjà fait cette opération au ccm??

merci d'avance pour vos retours!

NM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×