Aller au contenu

supprimer la publicité
Patrick Belz

Qu'est-ce qu'on attend d'un « workshop » ALEXA?

Messages recommandés

Patrick Belz

La question est posée.

Si vous avez déjà suivi un Workshop ALEXA, Faites nous partager votre expèrience - points positifs ou regrets.

Si vous envisagez de suivre un Workshop ALEXA, quelles sont vos attentes? Quels besoins avez-vous?

Nous organisons un Workshop ALEXA avec Paolo Ferrari A.I.C. & IMAGO et nous aimerions que ce Workshop réponde le plus possible à vos attentes.

Merci à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jean-Pierre Lenoir

Bonjour,

Je vais prochainement tourner un court métrage avec la caméra Alexa.

Le film sera tourné en studio, en noir et blanc. Un seul lieu de tournage, une petite pièce avec une fenêtre. L'action se déroule en pleine canicule.

J'aimerais sentir à l'image la chaleur et travailler sur les hautes lumières autant sur que la pénombre, les basses lumières... sans perdre les détails.

En quoi l'Alexa pourrait t-elle répondre à cette exigence ? En comparaison des autres caméras.

En quoi ce workshop pourrait t-il m'aider à préparer ce tournage et l'étalonnage qui suivra ?

Vous remerciant.

JPL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
José Gerel

Bonjour Jean pierre.

Si tu peux, fais un comparatif Alexa/Red Epic.

Sinon une grosse source, des particules de poussières, la latitude dans les Hightslights de l Alexa, des noirs propres et un Workshop très simple d'une demi journée sur l Alexa devrait te suffir amplement car elle est très simple d'utilisation.

Pour la lumière, voire des films, un peu de technique certes, mais avant tout de l'audace, du goût, de l instinct, tout cela pour servir la narration à travers un outil de prise de vue et en avant toute :-).

Bon courage et bon tournage.

Modifié par José Gerel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier Georges Castor

comparatif red epic/alexa à 150 i/s

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michael Lagerwey

Une camera reste un outil, un moyen d'expression...

Un workshop sur telle ou telle camera permettra d'en faire le tour, les menus, réglages et possibilités d'accessoirisations... Avec l'Alexa, 1/2 journée suffira pour bien appréhender la machine. Cette camera étant très simple d'utilisation...

Maintenant, un workshop sur la lumière, oui... Cela me semble plus pertinent !

A titre d'exemple, une formation sur Photoshop permettra de "former" des "presse-boutons", pas des créatifs !!!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jean-Pierre Lenoir

Merci pour vos conseils.

Je suis d'accord, la création n'est pas une affaire de technique mais de style.

Ce que j'attends d'un worshop "Alexa" c'est de connaître un peu mieux les outils avec lesquels travailler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Corentin Crochemore
      Par Corentin Crochemore
      En février dernier, j'ai travaillé sur un court métrage, "Rends le moi", en tant que DIT On-Set sous la direction de Jorma Gaume.
      J'ai compilé dans un article l'ensemble des processus, des problèmes et des réponses que nous y avons apporté dans le cadre de ce projet.
      J'y parle de philosophie d'étalonnage, d'essais caméras, de création de Looks/Positifs, de répartition de dynamique, de mise en place de workflow et de pipeline, de station DIT, de filtres NDs vignettant, de travail entre un chef op, un DIT et une équipe de tournage, de vie de plateau en tant que DIT sur un court métrage indépendant, de l'importance que je donne aux stills pour une équipe et à la fin je fais une blague.

      Le lien de l'article : https://drive.google...W0SiRomEnP6vBDi
      RENDS LE MOI_article_DIGITAL_IMAGING.pdf
      Bonne lecture !

      RENDS LE MOI
      Court métrage réalisé par Romain Gaubert

      Un adolescent se réveille dans un état léthargique, bouleversé par la disparition d'un certain ''Matthias''. Il trouve un peu de réconfort auprès d'Alice, une camarade marginale qui en pince pour lui. Mais bientôt l'adolescent retrouve Matthias… Dès lors, Alice ne semble plus exister pour lui.

      Chef Opérateur : Jorma Gaume
      1ère Assistante Caméra : Karen Kwok
      Chef Électricien : Yohann Ramsawmy
      Chef Machiniste : Arthur Besseux
      DIT On-Set : Corentin Crochemore

      Caméra : RED Epic MX (5K FF en R3D Code 8:1)
      Optiques : Cooke S4
      Filtration : Black Pro Mist (1/8 à 1/4)

      Traitement numérique : 3 courbes personnalisées à partir de RED Log Film / RED Color 4
      Etalonnage (Live, Rushes) : Davinci Resolve 14

      Crédit Photo : Camille Ferré (https://www.camilleferrephotographie.com)
    • Invité
      Par Invité
      Vu d' un premier coup d' oeil, la BPCC4K ressemble à un DSLR qui serait " orienté vidéo au maximum".

       
      Avec cette nouvelle caméra, BMD semble s' attaquer avant tout au marché des DSLR en offrant des caractéristiques uniques pour ce genre de produit, avec un prix défiant toute concurrence.
      Il y a la possibilité d' enregistrer les prises de vue sur un disque dur externe ( SSD)
      via un petit connecteur à la norme USB Type-C, par exemple.
      La présence d' un mini-XLR avec alimentation fantôme se fait aussi remarquer.
      Quant au capteur*, il est plus grand que la BPCC de 1ère génération, offre la même plage dynamique de 13 stops, mais à cette différence supplémentaire qu' il permet un enregistrement en basse lumière et ce jusqu' à 25600 ISO ( d' après BMD).
      A noter que la version complète de DaVinci Resolve est incluse lors de l' achat de cette caméra.
      Pour en savoir plus :
      https://www.blackmagicdesign.com/products/blackmagicpocketcinemacamera/techspecs/W-CIN-12
       
      Sans vouloir briser l' élan d' enthousiasme qu' a pu suscité BMD avec cette nouvelle caméra,
      il faut savoir tout en prenant en compte les forces et les faiblesses de la BPCC4K,
      que cette dernière offre beaucoup de promesses sur le papier qui restent malgré tout à vérifier en terrain réel.
      Il faut donc prendre du recul et attendre les premiers retours d' expérience de cette caméra,
      en espérant que BMD tienne ses délais concernant les livraisons.
      ( Le salon de l' IBC 2018 sera l' occasion pour BMD de montrer un produit fini tant sur le plan hardware que software)
       
      Donc pour ce qui est de la BPCC4K :

       
      ( *= infos ou intox, certains sites spécialisés indiquent que le capteur de la BPCC4K serait le même que celui du Panasonic GH5s.)
       
       
       
       
       
    • François Pagès
      Par François Pagès
      Bonjour à tous,
      Je vends une partie de mon matériel pour le renouveler. Livré dans les emballages d'origine avec les factures d'achat et une facture de vente.
      Le matériel a peu servi et est en excellent état. Il y a quelques petits éclats de peinture sur le corps de la caméra. Les filtres n'ont aucune rayures ni traces.
      N'hésitez pas à faire une proposition. Prix négociables
      Pack Caméra pour 2490 € HT - 2990 TTC
      - caméra Ursa Mini 4,6K en monture EF avec poignée
      - Vlock battery plate - plaque alimentation batterie Vlock
      - Alimentation secteur caméra
      Pack caméra pour 2990 HT - 3590 TTC
      - caméra Ursa Mini 4,6K en monture EF avec poignée
      - Vlock battery plate - plaque alimentation batterie Vlock
      - Alimentation secteur caméra
      - Chargeur Axcom 2 voies SM-CPVM-2
      - 2 batteries Axcom U-SVLO-90 Vlock 90wh
      - 2 cartes Cfast LEXAR 128Go 3600x
      - 1 lecteur de carte SANDISK USB3 avec câble usb3
      Pack caméra pour 4950 HT - 5940 TTC
      - caméra Ursa Mini 4,6K en monture EF avec poignée
      - Vlock battery plate - plaque alimentation batterie Vlock
      - Kit Ursa Mini Schoulder - Poignée, rallonge et épaulière
      - 2 tubes Wooden 9'' Ø15mm
      - Alimentation secteur caméra
      - Chargeur Axcom 2 voies SM-CPVM-2
      - 2 batteries Axcom U-SVLO-90 Vlock 90wh
      - 2 cartes Cfast LEXAR 128Go 3600x
      - 1 lecteur de carte SANDISK USB3 avec câble usb3
      - 1 mattebox ARRI MMB2
      - 2 tiroirs de dimension 4x5,65
      - 1 support pour tubes Ø15mm
      - 1 top flag
      - 1 filtre Formatt 4x5,65 ND 0,3
      - 1 filtre Formatt 4x5,65 ND 0,6
      - 1 filtre Formatt 4x5,65 ND 0,9
      - 1 filtre Formatt 4x5,65 ND 1,2
      - 1 filtre Schneider Platinum 4x5,65 IRND 1,2
      François Pagès
    • Francis Frenkel
      Par Francis Frenkel
      On dirait que Canon s'est inspiré de Magic Lantern pour définir le cahier des charges de ce nouveau modèle dans leur Gamme Eos C, avec la Eos C200 !

      En effet, on pourrait croire que cette caméra vient après la C100, mais non, elle possède le capteur de sa "très grande sœur" la Canon Eos C700 !
      Elle tourne en 4k à 60p et à 120is en FHD (sans crop dans l'image )!

      Mais surtout elle tourne en 4k ou 2k RAW en 10 ou 12bits en Interne (!!) sur carte CFAST ce qui permet 15 diaph de latitude (ça vous fait pas penser à ML ?).
      Elle propose également les profiles d'image C-log et C-Log3, filtre ND interne (10 diaph!), écran touchscreen, Dual Pixel AF, sortie SDI, 2 entrées XLR
      Tout ça pour environ 8 000€ !

      Encore une fois, impossible de comprendre la stratégie de Canon, qui sort un modèle C200 qui n'est pas la continuité de la C100, qui sort des boitiers ovnis débiles (Canon XC15), qui ne sort plus rien de novateur dans sa gamme de DSLR après avoir tout inventé...

      Mais là, je suis très très curieux de découvrir cette C200 qui propose un ensemble de fonctionnalités très intéressantes.

      En effet personne n'a jamais remis en cause la qualité de l'image Canon dans la gamme Eos C, ni la fiabilité, mais uniquement le prix d'outils aux fonctionnalités parfois très bridées en total décalage avec la concurrence.

      Mais avec la C200, je trouve que Canon se remet à l'attaque et revient en force (ou tente de rester dans la course, avec l'annonce de la sortie de la petite soeur de la Pana Varicam LT) !
      => Si la qualité de l'image RAW de cette C200 est à la hauteur de ce que propose Canon dans tous les boitiers, ce dont je ne doute pas, cette caméra est une petite bombe !

      J'ai très hâte de tester cette machine !
      Canooon appelez-moi et je vous fait une review !

      Voici une présentation technique en anglais :
      Canon C200 hands-on: 4K 60p, touchscreen AF, Canon Cinema RAW Light - Newsshooter
      Un "making off" très "commercial" mais intéressant :
       
    • Matthieu Misiraca
      Par Matthieu Misiraca
      Bonjour,
       
      Pour un documentaire je cherche a deporté une camera Alexa classic sur les cotés d'une voiture pour les passagers arrières.
      Connaissez vous la réglementation pour un tel deport et si vous avez des retours ?
       
      Merci
       

×