Aller au contenu

supprimer la publicité
Olivier Georges Castor

Rassemblement devant le CNC

Messages recommandés

Olivier Georges Castor

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

SNTPCT – SPIAC-CGT – SFR-CGT

POUR L’EXTENSION DE LA CONVENTION COLLECTIVE

DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE

Le SPIAC-CGT et le SNTPCT appellent les ouvriers et techniciens de la Production cinématographique et de

films publicitaires à deux journées de grève le 28 et le 29 novembre 2012 et à un rassemblement devant le CNC le

28 novembre au matin.

Le SFR-CGT appelle les réalisateurs à manifester leur solidarité avec ce mouvement.

Après sept années de réunions de négociation en Commission Mixte, présidée par le Ministère du Travail, le 19

janvier 2012, l’Association des Producteurs Indépendants (API) a proposé à la signature des syndicats de salariés et aux

autres syndicats de producteurs un texte d’accord qui maintient les niveaux des salaires minima et de majorations de

salaires de référence qui figuraient dans l’ancienne Convention non étendue et qui institue pour la première fois un

salaire minimum du réalisateur.

Ce texte a été signé par les syndicats SNTPCT, SPIAC-CGT, SFR-CGT, FO, CFTC, CFE-CGC (seule la CFDT

ne l’a pas ratifié).

Les syndicats de producteurs APC, UPF, SPI, AFPF et APFP n’ont pas signé et mènent une campagne de

désinformation auprès du Ministère de la Culture et du Ministère du travail; ils tentent de persuader le Ministre du

Travail de refuser de prendre un arrêt d’extension du texte signé et ainsi imposer aux Organisations syndicales

signataires une renégociation sur les bases de leurs propositions salariales à la baisse.

Les Syndicats de producteurs non-signataires doivent mettre un terme à leur posture d’affrontement social que de

nombreux producteurs ne partagent pas. Ils doivent se réinstituer comme des partenaires sociaux responsables et

respectueux des conditions de vie des ouvriers, des techniciens et des réalisateurs qui investissent leurs savoirs

techniques et artistiques au service de la réalisation des films qu’ils produisent.

Les Organisations syndicales de salariés représentatives des ouvriers, techniciens et réalisateurs n’accepteront

pas de renégocier à la baisse les conditions de rémunération négociées et fixées dans l’Accord du 19 janvier 2012.

Pour l’ensemble des ouvriers, techniciens et réalisateurs le seul moyen de garantir des niveaux de salaire leur

permettant de vivre de l’exercice de leur métier c’est d’obtenir l’extension du texte de la Convention du 19

janvier 2012 qui la rendra applicable à tous les Producteurs sans exception.

Nous sommes déterminés à poursuivre les actions nécessaires pour conserver nos conditions de rémunération et de vie

sociale et professionnelle, face aux multiples dangers qui menacent l’équilibre de notre cinématographie !

Rassemblement devant le CNC

12, rue de Lübeck, 75016 PARIS, Métro IENA

le mercredi 28 novembre à 10 heures.

Paris,

le

19

novembre

2012

SNTPCT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierre Rousseau

Il y avait du monde ?

Ca a donné quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×