Aller au contenu

supprimer la publicité
Matthieu Misiraca

Format Ratio image / téléfilm

Messages recommandés

Matthieu Misiraca

Bonjour,

J'aimerais savoir si parmi certains qui ont fait la photo sur des séries/téléfilms pour france 2 ont pu imposer un ratio 2,35 (sphérique ou anamorphique) à la chaine.

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis Frenkel

J'ai été chef op sur un docu produit par SaNoSi production (co- prod France TV) qui a tenté un forcing sur un format 2.35 (demande du réal) et il a essyué un refus absolu.

En fiction TV est-ce pareil...

Francis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baptiste Marnière

"Vous comprenez la ménagère n'aime pas les bandes noires" ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

Pourquoi vouloir imposer un langage cinéma à la télé ?

Autant la laisser à son propre langage et garder le Cinématographe à ceux qui le comprenne. Il ne reste plus que cela aujourd'hui.

De plus, il existe des séries anglo-saxonnes qui s'en tirent bien. Je viens de voir Southcliffe, c'est bien conçu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jean-Marie Delorme

oui mais le 16/9 n'est pas un format, c'est les dimensions d'un meuble .... la tele :)

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca

Pourquoi vouloir imposer un langage cinéma à la télé ?

Et pourquoi pas ?

oui mais le 16/9 n'est pas un format, c'est les dimensions d'un meuble .... la tele :)

Tout comme le cinema n est rien d autre qu un drap tendu :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vincent Follézou

JM veut sans doute parler que le 16/9 ne provient pas du monde du cinema.

Par exemple le 1.85:1 viens du VistaVison ou le 2.35:1 du Cinemascope. Tout ces aspect ration proviennent de contrainte lié a la taille de la pellicule, sa rotation ou des optiques.

Je ne peut que vous conseiller la regardure de cette petite vidéo.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

Et pourquoi pas ?

Je serai tenté de répondre. Cependant cela entrainerai un propos sur la sociologie, la philosophie voir meme la théologie. Je doute que ce soit le lieu ! A mon sens les meileures images de télé sont des images télé, des émissions, des reportages d'où surgissent l'inattendu, la vie…

Pour ma part je pense que la fonction créer l'organe. L'intention cinématographique est celle d'un auteur, celle de la télé concerne les publicitaires il est en soi incompatible. Mais bien sur on peut tromper son monde avec la technique. La télé sait elle-même qu'elle doit rester loin des vrai auteurs ce n'est pas son interêt car le public se mettrait à penser. Je dis cela même pour les série américaines qui nous font croire à la liberté de l'auteur ce qui est faux. On est pas prêt de voir Salo de Pasolini en série ! arf !arf !arf ! Walking dead à côté c'est Toy story !!!! Je peux en citer d'autre…

Tout comme le cinéma n est rien d autre qu un drap tendu :)

Justement ! En salle l'image est projetée en avant du spectateur, le drap fait écran. Alors que la télé diffuse une image directement dans la gueule de l'audimat !!!!

Modifié par Michaël Merle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

J'ajoute…

Que cela tient aussi à la structure dramatique. Un chef op devrait connaître les noeuds dramatiques. Pour l'exemple :

Dans Rocky 1, l'incident declencheur à lieu à 20mm du générique ce qui permet de créer un lien avec le personnage et fût la raison de l'affection qu'on lui porte tout au long du film.

Dans 24h l'incident declencheur à lieu… dans le générique !!!!!,????

A la télé il y a plus de liberté strucutrelle tant qu'on ne transmet rien d'autre que du superficiel. Mettre sur le même niveau Persona de Bergman et En Analyse (de Sarah Treem) est un peu dangereux pour le langage. Mais je le répète il ne nous reste que le langage tout le reste est vendu. En solde en plus !!!

Allez pour montrer qu'il a de la vie à la télé :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vincent Follézou

Michaël, le débat c'est pas la télé vs le cinéma, c'est la possibilité de proposer du CinémaScope en Fiction/série à la TV.

Pour en revenir au 2.35:1 en série tout dépend du propos, autant pour Games of Throne je comprendrait mais pour "plus belle la vie" ou dérick".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

Michaël, le débat c'est pas la télé vs le cinéma, c'est la possibilité de proposer du CinémaScope en Fiction/série à la TV.

Pardonne moi Vincent d'insister…

Je reformule ce que tu dis :

Michaël, le débat c'est pas la télé vs le cinéma, c'est la possibilité de proposer du cinemascope (soit un format typiquement cinéma !!!) en Fiction/série à la TV

Tout d'abord il existe des formats carré au cinéma et je n'ai rien contre au contraire.

Ensuite c'est justement tout le débat !!! M'étonne d'être le seul à réagir ???

Peut-être est-ce parce que le cinéma adopte le langage de la TV depuis longtemps (voir Serge Daney) ?

Or les chefs op font suffisamment "ch…" les réals concernant l'esthétique qu'a présent ils n'ont plus rien à foutre du format ????

C'est le monde à l'envers ??? Vous croyez sérieusement que vous pourriez tenir ce genre de propos avec un Godard, un Kubrick, un Bresson ??? Bien sur je ne suis personne. Là n'est pas la question.

Je suis prêt à faire un film pour la TV même pour un jeu vidéo vois tu mais j'adopterai le langage propre au média et à sa diffusion.

En institutionnel on ne film pas de la même manière pour un laptop destiné à des commerciaux que pour une conf avec écran géant. Enfin !!! Cela me semble être basique.

C'est le travail du réal de choisir son format. Un Cassavetes n'a pas besoin du 2.35 et 2001 ne peut être exprimé en 1.77 ?????

Donc c'est tout le débat :

Pourquoi choisi t'on un format ? Si cela n'a pas d'importance, ni de sens alors je me demande si il ne vaut pas mieux remplacer vos postes par des robots (ce qui ne saurai tarder!!!) et tant qu'on y est pourquoi choisir une focale ça aussi cela ne devrait pas nous effleurer ?

LE CINEMA EST UN LANGAGE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vincent fait moi plaisir et fait un tableau avec la moyenne des echelles de plan dans une série et dans un film de cinéma ! Tu t'apercevra de la différence numérique qu'il y a concernant les gros plans. Je ne parle même pas des films des années 50, 60,70 !! Parfois il n'y en avait qu'un.

En série la moindre émotion est en gros plan. "Merde l'ai perdu mes clefs !" CLOSE UP

Cela tue la vraie émotion. La notion de distance envers le personnage n'est pas la même au cinéma. Le format y est pour l'essentiel.

Cela m'étonne d'être obligé d'expliquer cela sur ce forum…

Modifié par Michaël Merle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vincent Follézou

Je suis d'accord avec toi sur le fait de ne pas choisir un format uniquement pour son esthétique il faut que la vision du film ou de la série le justifie. Le format doit servir le film son esthétique, son propos ou la vision du réal.

Après concernant la moyenne des échelles de plan, c'est juste due au manque de talent/imagination du réal, ou du manque de moyen pour faire des choses plus élaborées.

Prend l'exemple d'un changement de lieux/pays dans une série ou un film, c'est généralement traiter de la même façon et très souvent pas très original. La différence de plans s'explique aussi tout simplement du fait qu'une caméra c'était très lourd et très chiant à bouger avant, donc souvent si on pouvait faire les choses en 1 plan c'était pas plus mal.

J'aurais préféré que tu cite : Spielberg, Hitchcok, Leone dont leur filmo est pleine de films de diffèrent aspect ratio :yes:

Sérieux, Godard, 40 ans qu'il fait de la merde (je suis très sérieux)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca

Trop de blabla les gars j'aimerais juste savoir si France TV acceptait ou pas d autres formats que celui du 1,77 et si il y avait déjà eu des séries et/ou téléfilms utilisant un ratio 2,35.

C'est pour un polar 90mn ou je fais la photo, que ce soit pour la TV le cinema ou internet, je parle le même langage, raconter une histoire.

Merci a vous

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

C'est pour un polar 90mn ou je fais la photo, que ce soit pour la TV le cinema ou internet, je parle le même langage, raconter une histoire.

C'est ce que je craignais…

Je ne sais pas qui est réal ni quel est son propos mais ça promet !

Allez Ciao ! J'ai d'autre chose a faire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bérenger Brillante

Un sujet qui aurait pu être informatif, et qui finit en dissertation d'étudiant en cinéma a Paris 8. C'était pourtant une question simple a réponse simple.

Certains type d'histoires méritent du scope, d'autres non. Mais toutes peuvent se tourner ainsi, ca peut se justifier par plein de choses, le décor, le nombre de personnage... Les plans auront simplement un "graphisme narratif" un peu différent.

Si tous les films avaient les propos d'un Bergman, et qu'on ne tournaient pas les autres, il y aurait 10 films par an que personne n'iraient voir et nous on ne bosserait pas. De plus, tout le monde ne veut pas des propos d'un Bergman dans un film et c'est irrespectueux de juger/toiser le cinéma "populaire" comme ca, Michaël.

Bref,

Nous avons tourné avec Antoine Carpentier, un petit téléfilm qui -aurait du- être vendu a France 3 avant le changement de direction de 2009, et qui a été tourné en 4.5k sur une Red MX a l'époque, donc en 2.35:1. Ca n'avait pas l'air de poser problème.

Après, ca dépend plutôt de la prod non, pas vraiment du diffuseur qui lui tant qu'il a un PAD en HD 16/9 se fiche complètement du format interne de prise de vue, et de s'il y a des bandes ou non... ??

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

Bonjour Berenger,

Pour ce qui est de l'irrespect je pense en avoir fait les frais le premier avec le "blabla" après tout "pourquoi pas.?" C'est une réponse du berger à la bergère sans plus. On ne peut la souffrir apparemment. C'est déjà trop chef !

Pour les études, je suis autodidacte et malgré cela n'est rien à prouver. J'espérai seulement trouver un respect pour l'image cinéma chez… quelqu'un, quelque part ! Cependant, le cinema (j'inclus le doc) doit être étudié.

Mettons Bergman de côté puisqu'il est coupable d'élitisme (le pauvre), que dire de Malick si admiré (pourquoi on se le demande ????) PT anderson, Scorcese (qui vient de faire un pétition justement pour cette histoire de ratio !!!!) Lynch, Tavernier, Eastwood, Gibson ou Stone, Tarantino et bien d'autre qui sont des artistes grand public. Cet argument ne tient pas. Il est possible de filmer de manière cinématographique pour le grand public. On préfère les envier que de les imiter (lire R.girard pour intellectualiser encore plus !!!)

C'est l'argument de la télé de dire au public qu'il ne veut que se divertir. Il faut du temps de cerveau disponible. Sinon tu bosserai pas !!!! Donc on a des blockbuster et pas qu'en été ! Des téléfilms, des séries, des images. Du flux. On fait croire au public qu'envoyer un texto équivaut à écrire du Molière ??? Que le grand public ne soit pas éduquer à l'image quand celle-ci décide de tout dans la société qu'il conteste (on pourrai parler des intermittents !!!) C'est presque normal. Mais les professionnels de la profession ç'est plutôt déprimant. Mais il faut qu'on se toise.

Pour ma part, chaque fois que je demande à un technicien de réfléchir c'est comme si je le menaçait de mort, il est bord de la rupture d'anévrisme. Aujourd'hui lire un livre de 500 pages équivaut à prendre une cuite. Dire qu'au moyen age les paysans écoutaient le prêche pendant des heures et n'avais que des tableaux, des fresque, des statue, alors que le moderne ne peut se concentrer pas plus de 15mm soit le temps de la prochaine pub, sur son iphone, sa tablette, sa tv.

La télé ou le cinéma ont une histoire, une sociologie voir plus. Mais à côté d'un série Zeiss super 16 anamorphique cela ne vaut rien ? L'industrie du disque et du livre sont passée par là il faudrait comprendre leur bilan avant de se retrouver dans les mêmes problèmes. Beaucoup de livre peu de littérature, beaucoup de sons peu de musique et carrément plus de mélodie. Il n'y a plus de mélodie dans ce pays. Que vaut une mélodie sur un plateau, dans un amphi ???

Le cinéma ce n'est pas du flux c'est du temps. C'est même du temps de gagné sur tout ce qui nous est imposé. C'est de la liberté. Je pense que le public sait reconnaître la liberté. Je ne crois pas qu'on parle ainsi en amphi mais j'en sais rien.

Pour ton téléfilm je ne le connaît pas. Je peux rien en dire. Mais je sais aujourd'hui que le langage TV se trouve même au cinéma. Qu'on peut trouver du 2.35 avec 80% de gros plan. Certain sont même primé a Cannes ???? Je ne vois pas l'intérêt ??? C'est tout ce que je dis depuis le début. Mais il existe d'autre format que le 2.35 et cela ne change rien.

La pornographie et la télé ont le gros plan en commun. Aujourd'hui il faut tout expliquer mais surtout ne rien montrer. Il faut dé-montrer. Ce n'est pas pour cela que je fais ce métier. Vois-tu Bérenger, je pense que je resterai toujours un étudiant en cinéma comme beaucoup d'autre profession ou il faut constamment étudier, la médecine par exemple.

Je te rassure, je ne recommencerai plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bérenger Brillante

Désolé de t'avoir vexé, mais le ton condescendant et supérieur de ton premier poste -et des suivants- m'a fortement fait tiquer, et ton dernier aussi.

En règle générale, je préfère m'abstenir de juger les gouts de chacun, surtout connaissant les miens.

Mais tu juges le cinéma qui "raconte une histoire" de la même façon que les gens jugeaient Alexandre Dumas a l'époque, de la même façon que les gens traitaient Asimov, Phil K d***, et Lovecraft en leur temps. Et le temps leur a donné tort.

C'est bien d'aimer le coté intellectuel des choses, j'aime bien ca également, mais dénigrer le reste et ceux qui apprécient ?

Je vois surtout du troll dans ces postes afin de forcer la main sur un sujet dont tu as envie de parler (et pourquoi pas d'ailleurs c'est intéressant, mais sur un autre post)

Tu parles d'écritures scenaristique, alors qu'on parle de format de prises de vue.

Tu dis d'un coté que le 2,35 ne sert a rien en télé, et après tu insistes sur le langage TV qu'on retrouve au cinéma.

Tu ne vois pas l'intérêt d'un gros plan en 2.35.

Je ne comprend pas ton point de vue, il me semble contradictoire.

Décadrer un gros plan pour pousser ton personnage sur le coté de l'image ca me semble pas mal pour souligner la tristesse, la solitude, le mal-être, un certain malaise, c'est du langage cinématographique adapté au format. Même si ça peut vouloir dire autre chose en fonction de la scène et du reste du film bien sur.

Sur un 4/3, le langage cinématographique serait différent. C'est d'ailleurs beaucoup moins riche, et du coup beaucoup plus dur de maitriser un 4/3 ou un carré. Est ce que ca fait du reste des formats moins nobles ? Je ne trouve pas.

Tu opposes le cinéma des émotions a celui de l'intellect j'ai l'impression, alors que les deux peuvent marcher de concert.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

C'est tout le problème de l'expression de nos jours. Il ne faut plus partager ses connaissances, ni hierarchiser les valeurs, ça fait élitiste. Je ne suis pas contre les élites quand elles sont légitimes. C'est la revanche du beauf, beaufitude qui se propage dans les films. Mais les choses ne se valent pas. C'est comme cela et je n'y suis pour strictement rien.

Ta comparaison n'est pas juste à mon sens entre Dumas et Lovecraft car même si il y a une différence de rapport au réel cela reste de la littérature. Une juste comparaison aurai été Dumas et Marc Lévy !!! Là d'accord.

Ensuite on critique une idée et on dénigre une personne. Je ne dénigre personne. Mais c'est vrai qu'il est répandu que lorsque l'on critique une idée on critique la personne. C'est l'erreur de Marx avec sa théorie de classe sociale. Si tu est pauvre je sais qui tu es. si tu es riche je sais qui tu es aussi. La gauche sait donc ce qu'est une personne. Moi pas. Le Christianisme innove en montrant que l'on ne peut définir une personne et par conséquent ni la juger ni être juger par elle.

Je ne me contredis pas. J'insiste et déplore aujourd'hui que les cinéaste ont intériorisé le langage télévisuel. Je ne suis pas le seul à le dire !!! On trouve des films en salles qui sont des téléfilms. Je vais citer deux exemples en insistant sur le fait que je respecte les auteurs sachant d'expérience la difficulté et le courage qu'il faut pour réaliser un film. Le dernier Kechiche ou Lady chatterley de Pascal Ferran sont de cet ordre. La grammaire de ces films tient de la télévision. Le Ferran est plus handicapé car c'était un projet hybride au départ une sortie à la fois en TV et en salle. Je l'ai vu sur mon videoproj c'est insuportable pour les yeux. Essai d'imaginer Kiefer dans 24H avec un base de 18m en salle ???? Toutes 30 secondes un gros plan ou un plan moyen. Nous devrions en rire.

Ton exemple ne conviens pas non plus. Je parle de quantité de gros plan dans la télévision. On ne peut faire face à 80% de gros plan avec 18m de base ??? Enfin !!! Vous me faite passer pour un intellectuel alors que je vous parle de regard. N'est ce pas vos yeux qui font votre métier ? Ton plan ne pose évidemment aucun problème tant qu'il y en a une quantité raisonnable. Je parle de quantité. Allume ta télé c'est tout. Tu penses qu'un cinéaste comme Michael Mann filmait Deux flic à Miami comme ses longs métrage ? Cela n'a rien a voir avec le poids des caméra comme le souligne Vincent. Les caméra légères existe depuis longtemps. Je te conseille les dvd d'Antony Mann Ils sont introduit par des commentaires de Tavernier qui lui explique que le rapport des cineastes américains avec la nature qui leur faisait filmer l'homme dans son environnement à une échelle très différente de la nôtre en France. Et compte les gros plan dans les westerns même chez Leone. C'est le cas de Malick, même avec un Iphone il fera les même plans. Fan de Kazan qu'il est.

Je ne dis pas que le 2.35 ne sert à rien en télé. Je dis que celui qui paie l'orchestre commande la musique ! J'ai dû mal à croire qu'une chaîne qui finance un programme n'impose pas un droit de regard sur la formalisation de ce programme. A moins d'être une star. Ça m'étonnerai. Je me trompe peut-être. Mais dans ce cas cela implique une auto-censure de la part des réalisateurs (les pauvres réals) ??? Ce qui est grave. Voir une inculture sur l'image cinématographique ??? La télé n'aurai même plus besoin de s'imposer. dans ce cas il était urgent d'en parler !!!

Personnellement, j'aimerai bien qu'un chef op vienne me voir et conteste le choix du format que j'ai choisis en m'expliquant sa position. Beaucoup d'intérieur ou d'exterieur, de dialogue, de mouvement, un propos sur la nature, sur la place de l'homme dans la cité, la nature etc. Tout ces détails contribuent au choix du format et il y en a des formats… au cinéma. Parce qu'en télé il faut trouver d'autre moyen, c'est aussi un challenge. Je suis personnellement fan de The Wire mais attention là c'est du lourd. Il y a un vrai propos sociologique.

J'aime le format carré je l'ai déjà dis. Il n'est pas moins noble à mes yeux. J'ai vu Shinning dans ce format, cela donne à l'hotel toutes sa dimension.

Ce qui m'étonne dans tout ça c'est que l'on dirai, que dans nos métiers rien n'a de sens ??? On se précipite sur des outils qui nous servent quasiment à rien de plus que ce dont nos pairs ont bénéficié eux-même mais qui nous imposent leur lois, leur vitesse, leur obsolescence programmée. Mais si on pose la question pour — non pas FAIRE — mais DIRE quoi ? Là c'est du blabla, c'est élitiste, et intellectuel. Mais par contre on admire les films bien fait par les autres. Ce doit être le hasard s'il sont si bien réalisé ? Malick ? Un coup de bol ! Mann ? Une chance de cocu. Rendez-vous compte Michaël à horreur du story board ! Tout dans la tête le gars ! Un intello quoi ?

En vérité cela me fait dire que le niveau cinématographique en France est en train de couler. C'est pareil pour le scénario et la dramaturgie d'ailleurs. Et ce n'est pas un hasard. France qui n'a rien de moins qu'inventé le Cinematographe et (là je ris!!) inventé — accrochez vous ! — L'ANAMORPHIQUE !!! Et tenez vous plus fort !!! L'inventeur s'appelait Henri… Chrétien !!!!!! Lâchez tout.

Et vous savez quoi je ne dirai rien sur Robert Bresson… chut !

Modifié par Michaël Merle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michaël Merle

Tu opposes le cinéma des émotions a celui de l'intellect j'ai l'impression, alors que les deux peuvent marcher de concert.

Pas du tout. Je suis bon public. J'aime beaucoup Stone, Hitchcock, Spielberg. Cette affirmation est du mauvais coté. Je parle pour ceux qui sont derriere la camera et non devant. Comment fabrique t'on une émotion. Quel type d'émotion ! Un réalisateur peut créer une émotion malhonnete à l'égard du spectateur. C'est généralement déjà présent dans le script. Mais il y a des films (rare c'est vrai !) qui sont au delà de l'émotion et de la raison. Ils trouvent un écho de Vérité et de Liberté en nous. Je suis croyant et je n'attend pas de révélation de la part du cinéma mais j'ai été forcé de reconnaitre une puissance dans ce média qui dépasse tout ce qui existe à l'heure actuelle. Il peut aller au delà de l'émotion vers quelque chose dont je ne connait pas le nom. L'art peut-etre... Je pense à Bresson, encore...

Modifié par Michaël Merle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vincent Follézou

ce post vas finir par être verrouiller. Je dis ça je dis rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×