Aller au contenu

supprimer la publicité
Philippe Bordelais

Le Clip-one

Messages recommandés

Philippe Bordelais

Le Clip-one

 

Clip-one%20pr%C3%A9sentation.jpg

 

Bonjour à tous,

 

Je vous présente le petit dernier des produits Abracam.

 

C'est un porte filtre ultra léger qui ne pèse que 150 grammes !!

A noter que 150 grammes est le poids d'un seul filtre 4" x 5.65".

 

Il est particulièrement destiné aux utilisateurs de Steadicam et brushless gimbals qui cherchent à réduire au maximum le poids embarqué sur leur machine, sans compromis ni sur l'utilisation, ni sur la qualité et ni sur la fiabilité qu'offre l'impression 3D industrielle.

 

Le Clip-one propose un maximum de fonctions pour un minimum de poids et de prix ce qui en fait un produit innovant et unique à ce jour.

 

Capacité de 3 filtres:

Un filtre circulaire de diamètre 114mm (par exemple un filtre polarisant)

et deux filtres 4" x 5.65".

 

Il est également équipé d'un support de volet horizontal réglable (French flag)

et la possibilité de fixer facilement des volets latéraux.

 

Pour plus d'informations: info@abracam.eu

 

Merci pour votre attention et je reste à l'écoute de toutes vos remarques.

 

Philippe Bordelais
 

Clip-one Doc.pdf

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bérenger Brillante

ca a l'air tres bien comme produit. Je m'en vais lire la doc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hugo Bachelet

Salut Philippe, encore une super idée il faut que tu vendes ça aux américains!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Franck Courrault

Vincent,

le modele que tu indiques est plus cher et offre moins de fonctionnalités...

et puis c'est pas mal d'acheter français

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Philippe Bordelais

Merci Franck,

C'est vrai que le Clip-one offre notamment la possibilité d'utiliser un filtre circulaire polarisant, ce qui en fait sa distinction principale.

Le prix est aussi un critère favorable bien-sur !!

 

Hugo,

Done !!  

Des commandes sont déjà parties à L.A. et NYC  :yes:

Modifié par Philippe Bordelais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Philippe Bordelais

                                                  Clip-one 2F

 

 

      31_abracam_Clip-one%202F.jpg

 

 

Après le Clip-one 3F (pour trois filtres)

 

Voici le nouveau né: Le Clip-one 2F, pour deux filtres donc !

 

Il ne pèse que 70 gr !!

 

Plus léger serait insupportable !!!

 

Tout comme le Clip-one 3F, ce nouveau Clip-one 2F est particulièrement destiné aux utilisateurs de Steadicam et brushless gimbals qui cherchent à réduire au maximum le poids embarqué sur leur machine, sans compromis ni sur l'utilisation, ni sur la qualité et ni sur la fiabilité qu'offre l'impression 3D industrielle.

 

Capacité de 2 filtres 4" x 5.65".

 

Pour plus d'informations: info@abracam.eu

 

Philippe Bordelais

 

 

Clip-one 2F Doc et Tarifs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Max Roy

C'est beau l'inventivité!

Cher cinéma...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bérenger Brillante

Je viens d'en commander un pour voir, ca ira bien avec l'exosquelette, le gimbal, le zoom 25-80, et la petite scarlet. Une bonne config nomade.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brice Ansel

Bonjour,

Je remonte ce sujet en espérant récupérer quelques retour d'utilisateurs. J'envisage sérieusement ce porte filtre pour une future destination ou chaque gramme va compter.

Peut on utiliser trois filtres 4" x 5.65" ou le troisième filtre doit impérativement être circulaire ?

J'utiliserai des Leica R ou Carl Zeiss Contax, donc des optiques de petit diamètre, est ce réellement approprié ?

Merci et bonne année.

 

B.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
François Giroud

c'est manifestement de l'impression 3D, il pourrait publier le fichier, comme ca on pourait se l'imprimer a la maison.

et dans la couleur qu'on veut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Franck Courrault
Il y a 18 heures, François Giroud a dit :

c'est manifestement de l'impression 3D, il pourrait publier le fichier, comme ca on pourait se l'imprimer a la maison.

et dans la couleur qu'on veut.

bonjour François

je crois que la fabrication du clip one ne se limite pas à mettre un fichier dans un imprimante 3 D...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier Georges Castor

exactement Franck !

j'ai une imprimante 3D / Philippe est un ami

et pourtant pour le prix que Philippe vend son clip one, entre faire le pièce, assembler, coller, visser... ça vaut pas le coup (sauf pour une serie de 20/30 pieces et encore !)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Philippe Bordelais

Bonjour,

Pour répondre à Brice:

Les Clip-one 2F et 3F sont prévus pour recevoir au max 2 filtres 4x5.6 

Le Clip-one 3F peut recevoir un 3ème filtre mais uniquement un filtre circulaire de 114mm

Pour la question de recevoir un 3ème filtre 4x5.6 que ce soit sur le 2F ou sur le 3F, je peux proposer une fabrication spéciale sur demande sans changer le prix de vente.

Formulez votre demande ici: info@abracam.eu

Par ailleurs, les Clip-one s'adaptent à n'importe quel diamètre d'optique (114mm max) par l’intermédiaire de bagues réductrices en option.

 

Est-ce que je réponds à François ? Allez oui !

Quelle couleur voulez-vous? Rose?

Ce fichier que vous réclamez représente l’air de rien du travail de R&D, des prototypes de mise au point avec des échecs, des modifications, des ajustements et des améliorations.

Par exemple, le Clip-one 3F a nécessité à lui seul plus d’une dizaine de prototypes avant de donner pleine satisfaction.

Mes fichiers sont par ailleurs ajustés à mon imprimante qui est une machine professionnelle Stratasys.

Ces mêmes fichiers ne donneraient pas les mêmes résultats d’ajustement et de qualité sur une imprimante 3D du grand public.

Quel métier faites-vous François? Offrez-vous vos prestations gratuitement?

Pourquoi payer une place de cinéma ou un DVD quand on peut télécharger le film gratuitement ? C’est ça ?

Si vous voulez absolument obtenir un Clip-one gratuit et de votre couleur J vous pouvez aussi tenter de le scanner… et l’imprimer vous-même !!

Attention tout de même, il y a une conception interne, dans le 3F notamment, inaccessible par un scanner !!

Vous pouvez aussi le redessiner en CAD, etc…

Bref, copier sera de toute façon toujours plus simple que de concevoir et d’innover…  

… et gratuit … !!!

  • Like 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca

Et je rajouterais ... Pour le prix je m emmerderais même pas ! 

 

 

 

PS : Rose c est possible ?

 

 

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
François Giroud

qui a dit qu'il fallait donner le fichier ? il y a des sites ou il faut payer pour avoir les .STL qui sont difficilement editables.

Quand je vois les photos, pas terrible pour une stratasys. C'est manifestement du filament ABS(le PLA brille plus) et vu les bords de la piece, c'est imprime trop chaud ou trop vite.

 

Modifié par François Giroud

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Philippe Bordelais

Bonjour François,

Concernant la vente des fichiers STL Je dois dire que je l'avais envisagé. J'avais imaginé un moment vendre mes fichiers STL dans un esprit DIY, qui ne me déplait pas sur le principe.

Seulement, le Clip-one 3F, notamment, est composé d'éléments qu'ils seraient difficile de trouver par les clients: Ressorts, inserts, visserie, écrous spécifiques à insérer, tube carbone etc... Il faudrait donc aussi vendre aux clients un sachet avec ces composants... avec le risque toute fois qu’ils ne se montent pas correctement car, comme je l'ai précisé précédemment, certains ajustements sont spécifiques à chaque machine.

Concernant par exemple le montage des tubes, pour obtenir un ajustement serré ou glissant, j’ai dû jouer sur des côtes à +/- 0,05mm. Pas sûr que cet ajustement serait identique sur une autre machine. Donc cela pose des soucis d’après-vente… Et quid des fichiers une fois dans la nature ?

Concernant la qualité de fabrication. Stratasys est l’inventeur du FDM (il y a plus de 20 ans) et reste la référence industrielle dans ce procédé. Stratrasys n’utilise pas de PLA, mais uniquement ce qu’ils appellent l’ABS Plus qui est un ABS d’excellente qualité. A l’allumage, l’imprimante met 1 heure environ pour réguler tous ses paramètres de température avant de démarrer la fabrication en confinement constant. On ne peut pas régler de paramètre de ‘chauffe’ Plus de 100 Clip-one ont étés fabriqués à ce jour et la qualité est constante.

Quand vous parlez de brillant, s'agit-il pour vous de différencier le PLA de l’ABS ? Est-ce l’aspect mat visible sur les photos qui vous fait dire que la température n’est pas la bonne ? Si c’est le cas, cela est dû à autre chose, petite explication : Les imprimantes Stratasys utilisent un procédé bi-matière. La pièce est fabriquée avec une deuxième matière qui est un support blanc soluble amené à être dissout dans une autre machine et dans une deuxième étape.

Pendant le procédé de fabrication, lorsque la pièce est en contact avec ce support, l’aspect est mat après dissolution. L’aspect est brillant pour les parties qui ne sont au contact avec ce support. J’ai utilisé cette caractéristique comme un avantage pour fabriquer le Clip-one, ce qui lui donne cet aspect mat en face avant car nous n’aimerions pas une matte box brillante !! Du coup, la face arrière du Clip-one est brillante, ce qui est inévitable mais cela a moins d’importance me semble-t-il.

Ce que vous voyez sur les photos, c’est-à-dire l’aspect mat est tout simplement dû à ce fait et non à une ‘surchauffe’ François, pour en avoir le cœur net et si vous le désirez, je peux vous proposer un rendez-vous pour vous montrer un Clip-one et si vous trouvez un défaut de qualité d’impression avéré, je vous l’offre et vous en parlerez ici même !! J’invite toutes les personnes intéressées par ce sujet à venir au Microsalon où le Clip-one sera présenté et je serai à disposition pour en discuter. En attendant, vous pouvez aussi voir le Clip-one chez RVZ, EMIT, TELLINE, TSF ...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
François Giroud

citations :"Et quid des fichiers une fois dans la nature ?"

ben justement , si il faut commander le sachet de pieces en plus, on peut rien faire avec le ficher seul, donc pas de probleme.

ce que je vois sur les photos, c'est les traces que laissent une vulgaire imprimante FDM ABS/PLA a filament ( fut-elle de stratasys et la mienne donne de bien meilleurs resultats sans etre une stratasys) et en aucun cas le fini d'une imprimante a

 poudre (SLA) qui donne de bien meilleurs resultats.

je trouve que ca fait tres moche pour un produit "commercial"

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Franck Courrault

monsieur Giroud

j' espéré que vous nous ferez l' honneur de venir au micro salon

j' ai tellement hâte de vous rencontrer

A bientôt

Franck Courrault

Fluid motion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Philippe Bordelais

 Bon, je réponds une dernière fois et après j’arrête.

 

Tout d’abord je m’intéresse à l’impression 3D depuis très longtemps, j’ai fabriqué mon premier prototype d’accessoire caméra sur une imprimante 3D EOS (frittage laser, SLS) à Diderot en 1996, il y a 20 ans !

 

Je participe régulièrement aux colloques à ce sujet depuis des années. Ceux notamment de Cadvision dont je suis membre et plus récemment en novembre celui de Dassault System à Vélizy-Villacoublay.

 

Je ne parle pas de divers 3D Print Show etc…

 

Tout ça pour dire que l’impression 3D, comment dire ? Je m’informe !

 

C’est une nouvelle culture dans laquelle tout et n’importe quoi se précipite, il faut communiquer, informer et être précis.

C'est un peu comme le brushless gimbal dans le domaine du Steadicam, même si c'est un nouvel outil qui a son intérêt, on entend tout et n'importe quoi...

Par ailleurs, ma motivation a, depuis des années, été de développer de nouveaux accessoires, dans le domaine qui me passionne et qui est mon métier, celui de la prise de vue.

 

L’impression 3D n’a d’intérêt pour moi uniquement dans le cas où, pour un objet donné, d’autres procédés de fabrication n’auraient pas de sens, serait trop cher ou trop lourd…

 

L’impression 3D ouvre de nouvelles perspectives de conception, de designs fonctionnels impossibles à imaginer auparavant. La fonction crée la forme, c’est une devise de l’école Bauhaus qui m’est chère. C’est avant tout cela qui m’intéresse. L’optimisation du résultat par rapport à un besoin donné est mon obsession.

 

Alors, pour parler du clip-one et de sa fabrication :

 

Certes, il aurait pu être fabriqué en injection plastique par exemple. L’aspect aurait été plus commercial, seulement il aurait fallu pour çà usiner des moules très onéreux ce qui n’a pas de sens ici compte tenu de la quantité estimée à fabriquer. De plus cela retire l’intérêt de l’impression 3D qui est l’ouverture à toute évolution du produit.

 

Vous parlez de poudre SLA? Cela n’existe pas !

 

Le SLA, existe oui, mais ce n’est pas de la poudre, c’est une résine liquide. C’est un procédé de stéréolithographie par photopolymérisation, on l’utilise dans l’industrie pour fabriquer les grandes pièces comme le prototype d’un tableau de bord de voiture par exemple. L’aspect est aussi plus fin mais plus brillant, ce que je cherche à éviter car nous voulons un aspect mat prioritairement.

 

Peut-être vouliez-vous parler de poudre SLS ?

La poudre SLS existe oui, c’est mon procédé préféré mais il est encore hors de prix. Les machines coutent plusieurs centaines de milliers d’euros et les prix ne baissent toujours pas.

 

Alors certes, le clip-one aurait pu être fabriqué en frittage laser noir (SLS) ce qui de loin aurait été ma préférence, l’aspect aurait été plus joli et noir mat, c’est tout à fait vrai, mais le coût horaire en sous-traitance de ces machines est très onéreux, la poudre noire aussi car moins utilisée dans l’industrie (le blanc étant la référence), et amèneraient à devoir augmenter le prix de vente. J’avais envisagé cette solution, mais je ne suis pas sûr de trouver preneur pour un Clip-one 3F plus cher. Peut-être un jour ? Si les prix baissent ou la demande augmente, je ne perds pas espoir.

 

 

 

 

 

Il y a aussi le Le Polyjet qui est procédé plus récent : (pardon c’est aussi Stratasys !!) le procédé par jet d’encre polymérisé par UV offre une résolution très impressionnante.

 

L’aspect serait plus fin mais plus brillant aussi, et par conséquent ne serait pas mat, ce que je rappelle vouloir rechercher impérativement. Il serait plus cher également.

 

Par ailleurs, le Polyjet est un procédé à pérennité limitée (1 an) restant sensible aux ultraviolets… dommage pour un produit amené à être exposé au soleil !

 

Donc, nous avons à peu près fait le tour des procédés d’impression 3D et pour l’instant aucuns ne conviennent.

 

Il nous reste donc le procédé à dépôt de fil (FDM) dont je crois comprendre que vous affirmez en avoir une en possession et de meilleure qualité que Stratasys semble-t-il?

Je ne mets pas en doute vos affirmations, mais de quoi parlons-nous ?

 

Pour la petite histoire, le procédé FDM a été inventé par Stratasys il y a plus de 20 ans.

 

Nota : Je ne suis pas revendeur Stratasys, avec ces américains dont l’hégémonisme m’énerve souvent, j’essaie juste d’être objectif et réaliste.

 

Ces dernières années, certains de leurs brevets sont tombés dans le domaine public ce qui a provoqué l’émergence des imprimantes low cost que l’on connait.

 

Depuis des années, RIEN DE NOUVEAU n’a été innové dans ce procédé FDM.

 

VOTRE MACHINE NE FAIT RIEN que Stratasys ne fait pas déjà depuis bien des années, QUE CE SOIT CLAIR.

 

Pour avoir visité le dernier 3D Print Show, les petites imprimantes essaient d’arriver au niveau de Stratasys notamment mais ce n’est pas encore le cas, affirmer le contraire n’est pas en accord avec la réalité.

 

Par ailleurs, il n’y a pas que l’aspect qui compte, d’autres paramètres non visibles sont primordiaux et les conditions nécessaires pour obtenir une impression FDM « de qualité » sont, quel que soit la machine:

 

1)      Qualité de la matière (ABS)  … (la matière vendue sur le net est de qualité très irrégulière, c’est un long discours…)

 

Stratasys impose l’utilisation de sa matière (ABS Plus) par des bobines équipées de puces électroniques, malheureusement, ce qui énerve car cela oblige à acheter leur matière qui est 10 à 15 fois plus chère que celle achetée chez les chinois. Mais au moins, c’est une garantie de qualité constante donnée aux clients.

 

2)      Confinement à température régulée (ce qui garantit une isotropie et une solidité constante (il n’y a pas que l’aspect qui compte, la solidité aussi et ça ne se voit pas sur les  photos)

 

Stratasys imprime en confinement régulé en température (autours de 80°C) et hydrométrie constante.

 

3)      Fabrication bi-matière (support indispensable pour les formes complexes et volumes internes comme pour le clip-one..)

 

Stratasys utilise un support soluble qui permet de ne pas abimer la pièce lors de l’extraction.

 

4)      Epaisseur de couche : 0.254mm (standard) ou 0.178mm (fine)

 

5)      Vitesse d’impression / pression en sortie de buse…

 

Le clip-one est imprimé en couche standard ce qui donne cet aspect mat volontairement recherché, celui que vous appellez "moche".

 

Que ce soit avec votre imprimante FDM ou n’importe quelle autre au monde, une impression 3D c’est toujours des couches les unes sur les autres, donc des strates et des balayages plus ou moins visibles suivant la finesse. Plus c’est fin, plus c’est long à fabriquer, c’est incontournable avec le procédé de dépôt de fil FDM.

Dans le cas du clip-one, être plus fin n’a aucun intérêt, par contre être mat et solide oui.

 

LA SEULE chose que vous pouvez SOIT DISANT AMELIORER est d’augmenter cette finesse, ce que vous suggérez peut être et considérez comme étant l’argument de meilleure qualité ce qui n’est pas forcément faux en soit. Seulement dans mon cas, diviser les couches par 2 et rendre la pièce plus brillante n’est pas le but recherché.

 

De plus, cela doublerait le temps d’impression et là encore cela augmenterait le prix. Un clip-one met déjà 12h d’impression en standard et cela ferait 24h en épaisseur fine !?

 

Mettre 24h pour fabriquer un clip-one n'a pas de sens, commercialement !

 

Votre machine imprime 24h sans surveillance et sans bug ? Pourriez-vous imaginer fabriquer une série de 50, 100 pièces dans ces conditions ?

Vous oui, vous voulez n'en faire qu'un, mais moi je veux en faire commerce, ne vous en déplaise.

Je maintien donc, jusqu’à preuve du contraire que le clip-one, que vous n’avez jamais eu dans les mains soit dit au passage, est fabriqué selon moi avec les meilleurs compromis disponibles à ce jour d’impression 3D sus-cités.

 

Comme souvent, tout ça n’est que compromis, compromis, compromis !

 

C’est vrai qu’on peut le fabriquer pour moins cher que mon prix de vente, mais de moins bonne qualité, je le maintien.

 

C’est vrai qu’on peut le fabriquer avec un meilleur aspect que celui actuel, mais pour plus cher, je le maintien aussi !

 

L’idée principale est de proposer un accessoire qui fait le boulot annoncé sans contestation avec un rapport qualité/prix cohérent. Et le jour où il y aura une solution pour améliorer l’aspect, juré, je le ferai !! Aujourd'hui ce n'est pas encore le cas.

 

La commercialisation de produits imprimés en 3D n'en ai qu'à ses débuts, les règles du jeu sont encore à écrire.

 

Je le répète, ce qui me motive et m’intéresse avant tout est l’innovation et l’infinité de design possible qu’apportent ces nouveaux procédés au service de notre métier.

 

 

 

Merci pour les mots moche et vulgaire au passage.

  

 

 

  • Like 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lewis Martin

Moi je dis bravo Philippe c'est du super boulot!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rodolph Seraphine

Rien à redire sur la qualité de ce produit que j'ai plaisir à louer et utiliser sur mes projets en Movi ou Ronin.
Et lorsque les prods ne peuvent pas se le procurer ou ne prennent pas conscience de l'importance de cette petite ligne sur mes listes, nous nous retrouvons à faire des fleurs de gaffer pour faire tenir les filtres sur les optiques, bref l'âge de pierre et quelle perte de temps! N'en déplaise à certains bravo monsieur pour cette innovation!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×