Aller au contenu

supprimer la publicité
Régis Prosper

Idées reçues sur les éclairages LED

Messages recommandés

Régis Prosper

Je m'y colle! merci de ne pas prendre pour paroles d'évangile ce qui est écrit ci dessous. C'est un topo rapide qui sera forcément perfectible.

1 "Les projecteurs à LED":

Parler de LED de façon générique n'as pas de sens. Il y a de nombreuses technologies LED différentes qui ont des propriétés différentes. LED COB, ampoules type Luxéon, Phosphore déporté, SMD, micro-SMD, LED RGB.... A l'intérieur de chaque catégorie il y a des disparités de qualité en fonction des fabricants et chez chaque fabricant des niveaux de qualités différents!

Bref, impossible d'y voir clair sans essayer le produit. donc essayez avant d'acheter!

Vous avez le droit de sourire lorsque vous lisez ou entendez des personnes qui commencent leur phrase par "La LED ....": ça ne veut rien dire.

2 "Je veux un projecteur LED de 100w":

On voit très souvent des opérateurs ou des loueurs qui parlent des projecteurs Led en fonction de la puissance:" tu as besoin d'un projecteur de combien de watts?".

Pas de bol, là aussi ça ne veut pas dire grand chose....si vous regardez les mesures de la CST vous verrez que le rendement lumineux varie d'un coef  1 à 14 pour les Lux produits par watt consommé.....

Donc ne raisonnez qu'en output: X lux à 1m en fonction du type de projos que vous comparez (fresnels, soft lights....)

3 "La LED, c'est de la lumière froide":

Perdu! ça chauffe beaucoup moins que votre inusable mandarine mais ça chauffe! Hors la LED a besoin de travailler bien en dessous de son point de fusion (sinon ça marche moins bien...) et pour cela il faut la refroidir, par un refroidissement passif (dissipateur en Alu, refroidissement liquide en circuit fermé) ou actif (ventilo).

 

4 "trop petit, pas assez de plage":

Lier la plage du projecteur à sa taille est une erreur: chaque type de Led a un  angle d’émission particulier. Il faut donc combiner les deux facteurs, taille et angle utile de la la lumière pour déterminer la plage. là encore référez-vous à l'étude de la CST qui a justement mesuré l'angle utile pour chaque projecteur.

 

5 "quid du vieillissement?":

La durée de vie donnée par les fabricants est d'environ 50.000 heures. C'est une trentaine d'année d'utilisation normale.

En réalité le calcul est fait sur la  perte de puissance qui corresponds à 50% de la valeur de départ, et cette baisse est un facteur linéaire. Donc on peut dire que le vieillissement de la Led est de 1% toutes les 1000 heures d'utilisation......ce qui fait pas grand chose! Mon cher Olivier, te voilà rassuré !!!:D

Ceci n'est pas vrai pour la technologie RGB car les Leds R, V et B vieillissent à un rythme différent et, de plus, elles sont utilisées par définition à des puissances variables: c'est entre autres pour celà que j'ai toujours pas compris pourquoi Arri a choisi cette techno...

 

6 comment mesurer la lumière LED?

La encore, il n'y a pas un type de lumière mais néanmoins la caractéristique commune est que le spectre dessine une courbe discontinue, souvent en forme de bosse de chameau, ou de dromadaire: c'est selon:D. Le soucis c'est que les instruments classiques ont été conçus pour mesurer une lumière continue et que les fréquences d’échantillonnage sont donc très espacées..

Moralité, vous pouvez mettre à la poubelle votre Thermo-colorimètre car les valeurs seront fausses....et pas qu'un peu, j'ai constaté des écarts jusqu'à 30%... Le calcul des points de vert sont également faux car les mesures données sont pour de la pellicule et un capteur filtre le spectre, notamment dans le vert.

Au final on veut mesure le spectre lumineux et non pas une incandescence: il faut donc un spectro-colorimètre.

Anciennement outil de laboratoire, on en trouve maintenant des portables à des prix de plus en plus abordables: comptez tout de même environ 1500€ ht .

 

Au passage, on appréciera le niveau de technicité de nos amis loueur, qui, pour certains, n'ont pas trouvé utile d'en acheter !!!! Le ponpon étant les chaines de TV: je n'en ai jamais vu, même chez France TV.

7 IRC: le Saint Graal?

Le spectromètre nous donne une nouvelle valeur bien utile pour vérifier la qualité d'un projo: l' Indice de Rendu des Couleurs: IRC ou CRI en anglais. En gros on mesure la fidélité colorimétrique d'une charte de couleur éclairée par un projecteur.

Bon super, sauf que il y a plusieurs normes IRC sur plusieurs chartes différentes (8, 12, 15 couleurs...) ainsi qu'une nouvelle norme anglaise, le TLCI (c'est la même chose mais il faut bien que les anglais nous fassent chi...!). Mais bon au moins on a une mesure objective.

Oui mais pas tout à fait car retenez une chose: un mauvais IRC veut forcément dire que la lumière est pourri, un bon IRC ne veut pas forcément dire que la lumière est bonne !!! en effet, vous pouvez tout à fait avoir un excellent IRC avec une couleur mauvaise (qui ne serait pas dans la charte mesurée).

Là encore, ne faites pas forcément confiance à une doc technico-commerciale et essayez avant d'acheter.

 

N'hésitez pas à poser vos questions pour enrichir ce sujet:)

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca

Merci beaucoup pour ce retour !!!

J ajouterais, par rapport au vieillissement de la led, que cela n est absolument pas notre problème, mais ... celui des loueurs donc un débat sterile pour nous utilisateurs. Aussi les projecteurs évoluent tellement rapidement qu on les aura deja snobé avant qu il ait perdu 5% :):)

Cela fait un peu moins d un an que je travaille "tout en Led" sauf quand il faut de la grosse puissance, mais les dernières nouveautés comme la serie aladdin ou Versatile ou bien encore MisiLight (je fais un peu de pub aussi)  nous apporte beaucoup dans la construction de la lumiere.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Régis Prosper

Disons que le vieillissement est un argument que j'entends souvent alors qu'il est totalement infondé techniquement, sauf pour les technos RGB. Après c'est effectivement  le problème des loueurs pour ceux qui louent, mais je peux te dire que sur les 5000 cinéroïd que l'on a vendu en 4 ans (!!!) beaucoup ont été vendus à des indépendants;)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brendan François

Merci pour ces précisions bienvenues Régis !!

Ca permet de donner un cadre pour continuer mes recherches et ça remet certaines choses a plat, c'est parfait ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca

Aujourd'hui La mesure IRC est pauvre sur 8 couleurs surtout que la 9eme est le rouge ! J avais eu des mauvaises surprises avec les premieres version de SL1, tres bon IRC mais très mauvais R9, du coup en post prod eh bien ... c est la galere tu as un "trou". Aujourd hui toutes les LED, proposée en location ont un tres bon rendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Régis Prosper

Oui, l'IRC n'est plus un enjeux sur les équipement neufs proposés aujourd'hui: ce qui fait la différence, c'est le rendement et la gestion de l'alimentation et du refroidissement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brendan François

Oui, je me souviens d'une personne d'Eurolight que j'ai rencontré au Satis, il me disait que l'IRC était un bon indicateur pour du fluo, mais que pour des éclairage LED c’était pas forcement très bon. Il parlait de TLCI (Television Lighting Consistency Index) en disant que c’était un indicateur plus fiable mais qui n'est pas forcement indiqué encore pour le moment (si je me trompe pas il disait que c'est assez récent et que ça pourrait devenir un nouveau standard)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier Madar

OK, fan de leds, je vous entends :-)

mais moi, je veux du flux concentré pour, éventuellement, en faire du doux ensuite, et non l'inverse, qui ne risque pas de produire du "dur". Et la, il n'y a pas encore grand chose sur le terrain de la led.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca
Le 29/11/2015 12:09:53, Olivier Madar a dit :

mais moi, je veux du flux concentré pour, éventuellement, en faire du doux ensuite, et non l'inverse

L'inverse ce n est pas possible, et du "dur" pour faire du "doux" prend trop place trop volumineux, trop de perte de rendement et surtout difficile de canaliser les flux...

Apres chacun garde ses methodes loin l 'idée de convertir, il faut juste s imaginer, tout comme le numérique HD, que les choses vont changer, peut etre un conseil ne ratons pas le dernier train ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier Madar

En tapant sur des surfaces type kflect avec des sources dures, tu t'amuses beaucoup à produire du doux et dans des espaces très contraints en place justement. J'ai eu le plaisir de voir travailler Sorin Dragoi avec, sur du long métrage et même sur de l'institutionnel, et c'est un procédé des plus économiques en terme de place et nombre de sources

Mais je n'ai rien contre les leds non plus, j'attends juste un prochain coup de coeur, une "illumination" :-)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Max Roy

Dur...Doux...?

Je suppose que vous voulez plutôt dire :

Diffus ou Convergent (focalisé) ou encore dirigé...

Le fait que l'on utilise une source Led ou autre, ne caractérise nullement sa propension à fournir un flux doux ou dur, tout dépend des réflecteurs ou autres moyens (diffuseurs, "spoon" ou Fresnels et autres "gamelles" largement commercialisés depuis toujours) pour contrôler ce sacré flux lumineux!

A priori rien n'empêche un panneau Led d'être la source d'un Fresnel (Une lentille de... ? ;o)), et donc dirigé ou bien derrière un dépoli ou un opale (bouffeur de puissance) pour diffuser à tout va,  etc. etc.

Le soucis récurent: C'est le flux lumineux : Son "énergie" (en quelque sorte)....ET sa qualité (proche du blanc solaire qui régit notre vision de la couleur et des contrastes) qui seuls, permettent de capter une image convenablement agréable à l'œil, notre instrument majeur de référence à notre environnement visible  , dans des conditions optimales, en terme de colorimétrie et d' éclairement.

Sauf que les capteurs électroniques (et les autres aussi) sont "un poil" différents...Ce qui conduit à inventer des instruments (moniteurs et autres surfaces de projection ou d'impression) dignes de reproduire lesdites images à la convenance de notre vision...

Merci à Régis pour sa mise au point!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Régis Prosper

En fait on sait parfaitement aujourd'hui remplacer n’importe qu’elle lumière fluo par de la Led de façon avantageuse: on gagne en conso, taille, plage, on ajoute la variation colorimétrique et on ne s'emm...plus avec la gestion des tubes.

C'est pour cela que la Led a très rapidement remplacé le fluo: ça n'a que des avantages. J'ai encore fait un test semaine dernière ou 2 LbL-5000 sur une lyre à double articulation me donne 1diaph et demi de mieux qu'un image 80 !!!.

La difficulté technique se trouve plutôt sur les éclairages type Fresnel où les COB led remplacent les lampes classiques et HMI mais avec des limitations: ventilation et difficulté de la maitrise de température plus on monte en puissance. Ce sont des soucis qui sont en train d'être réglés et on verra vraisemblablement dans les 2 ans qui viennent des Projos fiables jusqu'à l’équivalent de 6/10K.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matthieu Misiraca
Le 2/12/2015 20:19:42, Max Roy a dit :

Dur...Doux...?

Je suppose que vous voulez plutôt dire :

Diffus ou Convergent (focalisé) ou encore dirigé...

Pas d'amalgame ne pas confondre ponctualité (surface de la source) et la focalisation (angle d emission), généralement ca va de paire, mais pas toujours en tout cas c est parametrable et de plus en plus avec la led :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cédric Russo

Pour moi ce qui détermine une source dur ou douce, c'est la taille de celle-ci, comme les leds c'est une multitude de led, il est difficile d'en faire une source ponctuelle. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brendan François

Je ne pense pas me tromper en disant les Fresnel avec LED donnent une lumière ponctuelle également. Les projecteur que j'ai pu voir au Satis ne m'ont pas semblé donner une lumière bien différente. (Corrigez-moi si je me trompe ^^ )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Max Roy

...Installez un "Snoot"(par exemple)  devant votre panneau de led...Et vous verrez si vous n'obtenez pas un faisceau ponctuel...Il est certain qu'il va falloir bricoler un peu car je ne pense pas que ce soit disponible dans toutes les boutiques.On peut aussi emprunter un Fresnel au phare de Cordouan.

Le fux lumineux de n'importe quelle source; on le dirige à sa guise (ou presque), et on le diffuse de même!

De la bougie au tube Xénon en passant par l'acétylène et l' arc, on sait contrôler ces flux.

Pourquoi voudriez vous que le flux lumineux d'un panneau de Led ne soit pas modulable ...A cause de sa taille???

Le seul soucis actuel (sur ce sujet) avec les Led, concerne le rendement lumineux de ces bouts de choux qui doivent être nombreux pour obtenir la puissance équivalente d'un HMI ou autre tube et donc, rançon : Les accessoires possèdent une dimension non négligeable.

Voir un sujet récent sur un parapluie illustrant le propos afin d'obtenir un flux réfléchi (donc diffus).

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Régis Prosper
Le 4/12/2015 16:48:36, Cédric Russo a dit :

Pour moi ce qui détermine une source dur ou douce, c'est la taille de celle-ci, comme les leds c'est une multitude de led, il est difficile d'en faire une source ponctuelle. 

Un COB est une source ponctuelle même si elle est constitué de nombreuses led minuscules et accolées, c'est d'ailleurs pour celà qu'elle est utilisée dans les Fresnels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Max Roy
  1. Il me semble que de nombreux intervenants confondent : ce qui est source lumineuse ou point émergent lumineux et :  "Source" ou point lumineux, d'une maquette d'éclairage, > : que   n'importe quel "projo" standard (quelque soit sa famille ((convergente ou divergente)) illumine.
  2. Reportons nous à l'expression du flux émergent et : faisons ce que nous en souhaitons : un flux dirigé!!! : convergent , focalisé! ou :  Diffus....
  3. .......Pfouffff! c'est clair, non?...
  4. Ce qui donne une lumière et donc une image DURE ET CONTRASTÉE OU DIFFUSE ET...DOUCE, MOLLE AUX OMBRES IMPRÉCISES... par exemple.
  5. Du coup : Comme précise Régis Prosper  : Un COB.....

Respectons le vocabulaire adapté au sujet...!. (Quoique "source" soit généralement et très improprement utilisé par les électriciens et stagiaires...par la position des "projos".. sur les champs de prise de vue...!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Patrice Batman
      Par Patrice Batman
      Bonjour à tous,
       
      Nous vous proposons au sein de Griffes Productions une nouveau studio de tournage fond vert en plein Marne-La-Vallée dans un magnifique cadre pour travailler, le Carré d'Art à Serris.
      Nous vous proposons un studio fond vert (possibilité fond bleu, bien sur !) de 30m2 en bois peint.
      une pièce maquillage,
      un salon de détente,
      un studio de post production (Adobe solutions, Finalcutpro 7 et X, lightroom, BlackmagicDesign...)
      Un large espace extérieur couvert pour stocker le matériel et déjeuner (possibilité d’installer un barnum),
      et un lieu de déchargement ultra simple et un accès rapide au studio.
      pour tous renseignements et visites,
      Contactez moi au :
      06 16 77 90 77
      ou
      01 75 17 67 22
       
      Patrice.
      Plaquette-Finale-GriffesProduction.compressed.pdf
    • louise villemant
      Par louise villemant
      bonjour,
      y a t'il des jeunes provenant de tours ? ou proche de Tours ?
      car j'aimerai créer une jeune équipe de court - métrage, pour ensuite les poster sur youtube. J'ai 15 ans et je voudrai travailler dans le monde du cinema en étant actrice. Alors pourquoi pas avancer ensemble, si tu es un(e) jeune cameram, ingénieur du son, scénariste, comedien ou photographe n'hésite pas à me contacter.
      Faites moi part de vos talent et de votre passion ! 
    • Hélène Degrandcourt
      Par Hélène Degrandcourt
      Bonjour
      je vais refaire un tournage en pellicule et je me demandais dans quel cas maintenant je risque d'avoir besoin d'un déphaseur... Pas de tubes cathodiques dans le scénario mais des ordis et des télés modernes... savez vous comment cela réagit maintenant ? Vers quels écrans je peux orienter la déco pour limiter les problèmes... Sachant que je vais "tester" leurs écrans pendant les essais HMC... On m'a dit que les affichages led du métro flickent par exemple.. Vous pensez à d'autres pièges ?
      Merci !
    • Alexandre Lamy II
      Par Alexandre Lamy II
      Bonjour à tous, je suis en présence d'un problème que je n'arrive pas à comprendre, si quelqu'un a des idées je suis preneur.
      Dans premiere pro cc j'importe une séquence mp4 (filmée au 5D MK IV).
      Le logiciel me créée automatiquement la séquence adaptée dans sur la timeline (1920x1080 p 25im/sec, 48khz)
      J'arrive à déposer le premier extrait vidéo directement sur la timeline, piste son et piste vidéo sont bien présents. (j'ai fait le test avec l'ensemble des vidéos également, ça fonctionne)
      En revanche, dès que je prends un morceau depuis le moniteur source, il ne me copie que la vidéo et me met le logo d'interdiction d'import lorsque je veux déposer l'extrait sur la piste son (que je le fasse avec "," ou en glissant déposant)
      Par ailleurs, il m'est ensuite impossible d'effectuer de nouveau la première opération, à savoir prendre les vidéos depuis le dossier et les déposer directement sur la timeline avec le son, alors que c'était possible en premier lieu, et sans modif des paramètres de la timeline.
      Bref, si quelqu'un a la moindre idée d'où ça peut venir...
    • Steeve François
      Par Steeve François
      bonjour,
      je m'apprête à tourner en XAVC 2K center mode sur une F5 et comme ça fait un bail que je l'ai pas fait , je me demandais si cela faisait comme dans les menus de la FS7 lorsque tu sélectionnes ce mode
      et que tu sélectionnes la résolution il n' y a pas de 2048 d'affiché mais uniquement 1920 et par contre dans les infos du display ça apparait C1920 (C pour crop ou center) du coup j'ai un gros doute et trois questions sur la résolution exacte en record.
      le 2K center ne donne du 2048 qu'en mode raw ?
       ça crop dans le capteur en 2K 17/9 (2048/1080) et record en 2048/1080 ?
      ou bien ça Crop en 2048 pour finir en full hd en record en xavc ?
       
      merci pour vos lumières ....
       
       
×