Aller au contenu

supprimer la publicité
Francis Frenkel

Quelques livres sur le cinéma que j'ai aimé...et vous ?

Messages recommandés

Francis Frenkel

Bonjour,


Je ne sais pas si j'ai posté sur la bonne rubrique...
Comme chaque année le père Noël a déposé au pied du sapin des livres sur le cinéma, sur les cinéastes, les métiers et les techniques du cinéma qui viennent compléter ma bibliothèque.
Je souhaite partager avec vous quelques titres d'ouvrages lu ces derniers mois, que j'ai adoré et que je vous conseille.

J'ai juste évité les livres que je n'ai pas aimé...mais je peux en faire une liste (aussi longue) aussi ! Et si vous avez des livres à partager, je suis preneur !!!!


Des livres entretiens sur des réalisateurs :

=> Stanley Kubrick "Au delà de l'image" - édité chez Compagnon de route
J'ai lu 5 ou 6 bios sur Kubrick, je trouve que ce livre va plus loin, il est à la fois plus complet sur l'homme, sur la façon dont ses films ont été faits, sur ses approches techniques et ses rapports souvent difficiles avec ses équipes (autant les comédiens que les techniciens que producteurs...).
Bref, j'ai adoré !

=> Conversation avec Claude Sautet - chez Institut Lumières / Actes sud
Immense scénariste et réalisateur.
Un livre ou Claude Sautet s'exprime directement sur l'élaboration des ses projets, sa filmographie, sa façon d'écrire les scénarios, sa façon de diriger les comédiens... Bref on apprend tout tout, c'est à la fois très technique et aussi très amusant.


=> Luc et Pierre Dardenne- Au dos des nos images I & II - édité à la Librairie du XX siècle / Seuil
Deux livres sous forme de journaux de bord, écrits tout au long de l'élaboration des films des Frères Dardenne.
C'est Littéraire, car on y découvre comment ils écrivent leurs scénarios qui parfois n'aboutissent pas, comment ils élaborent leurs projets et comment un projet devient un film, jusqu'à sa sortie en salle et au delà. De l'écriture au mouvement de caméra, répétitions, choix des optiques, mise en scène, tout est abordé dans le détail..
C'est littéraire et passionnant.

=> Lars Von Trier Le provocateur - édité chez Grasset
J'ai également lu plusieurs bios de Lars Von Trier dont j'ai adoré et détesté certains films, mais celle-ci est la meilleure à mon avis !
Cette bio n'est pas toujours tendre avec l'homme, mais elle loue le talent et l'inventivité du réalisateur. C'est une bio très complète, qui traite à la fois des contradictions de l'homme, et le talent du réalisateur dont le premier film réalisé à la sortie de son école de cinéma s'est retrouvé directement à Cannes !

=> Le monde de Jia ZhanG-que - édité chez Now / Côté Cinéma
Un magnifique livre d'entretiens sur un des plus grands réalisateurs contemporain à mon sens.
Un livre passionnant sur un passionné, où l'on découvre sa vie, ses influences et la façon dont il a élaboré chacun de ses films.
J'ai aimé la façon dont le réalisateur décrit son approche technique, mais aussi l'écriture, le tournage, la post-prod. C'est vraiment un livre passionnant sur le cinéma même si on ne connait pas bien l’œuvre de Zhang-que.

=> Wong Kar Waï - Collection Positif
Un petit ouvrage fabriqué à partir de nombreux articles du magazine, sur ce réalisateur (qui se trouve à mon panthéon). C'est un ouvrage qui permet néanmoins de découvrir l'homme et l'artiste. C'est synthétique, un peu superficiel, mais ça permet de couvrir toute l’œuvre du maître et de découvrir quelques aspects techniques de son approche cinématographique.

=>
Won Kar Waï "les cahiers du cinéma" - par Thierry Jousse - aux cahiers du cinéma
Cette fois, un ouvrage très complet mais pas redondant avec le précédent. S'il faut n'en lire qu'un c'est celui-ci à mon sens.
Il manque néanmoins un vrai entretien avec le maître... Après je suis tellement fan de ce réalisateur...et de ses Chefs Op
: Christopher Doyle et Mark Lee Ping-bin


=> Sidney Lumet Faire un Film - édité chez Capricci
Sidney Lumet a écrit ce livre sous la forme d'un dictionnaire de tous les métiers qui entrent dans l'élaboration d'un film, de la pré-production en passant par le tournage jusqu'à la post-production et le marketing.
Le tout trié par chapitre : le scénario / la caméra / les comédiens / la musique / la direction artistique...etc etc... C'est passionnant, très didactique, très simple à comprendre, à offrir à tout étudiant en cinéma et autres passionnés !

=> Arthur Penn - édité chez Edilig
Un livre (plus ancien) qui comprend des photos N&B, description et une analyse détaillée de chaque film du Réalisateur.
Quelques anecdotes, mais surtout du concret !


=> Maurice Pialat Peintre & cinéaste - édité à La cinémathèque Française
Un beau livre uniquement réservé aux passionné de Pialat et dédié à la relation du réalisateur avec la peinture.
On découvre ses dessins, ses peintures. C'est un bon complément après la lecture d'une des nombreuses bios du réalisateur toujours en colère (que j'adore énormément).

=> Claude Lelouch Mode d'emploi - édité chez Calmann-Lévy
Un livre gros livre avec beaucoup de photos, et énormément d'anecdotes sur l'histoire du réalisateur et de ses films.
La maquette est un peu bordélique, mais c'est très complet et agréable à lire. Lelouch n'est pas avare de détail sur son approche du filmage, de la caméra, du cadre, de la lumière.

Des livres sur les métiers / techniques du cinéma :

=> Philippe Rousselot "La sagesse du Chef Opérateur" - édité chez JC Béhar
Cet immense Chef Opérateur parle de son métier, de sa relation avec les réalisateurs et surtout de la lumière. C'est plutôt littéraire, mais tout à fait passionnant.

=> Noëlle Boisson " La sagesse de la monteuse de film" - édité chez JC Béhar
Grande grande monteuse qui a travaillé avec les réalisateurs les plus prestigieux, nous parle de son travail avec beaucoup de modestie. C'est à la fois technique et plein de poésie, on apprend combien cette étape - le montage - est cruciale, et parfois même décisive !

=> Michael Kohlaas Scénario - édité chez "Le bord de l'eau"
Ce livre est tout simplement une édition du scénario complet du très beau film d'Arnaud des Pallières. On apprend comment ce projet a été conçu, tourné, éclairé...avec de belles photos.
C'est passionnant de lire le scénario même après avoir vu le film, car on a les images du film qui défilent dans la tête. Un livre bijou.

Modifié par Francis Frenkel
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bruno Boucard

Super idée, merci beaucoup Francis...

Pour compléter tes livres je conseille la collection documentaire "cinéma, de notre temps" édité en DVD par mk2 qui compile 18 portraits de réalisateur par d'autres réal. À titre d'exemple : Hou Hsia Hsien par Assayas, Tarkovski par Marker, Cassavetes par S. Labarthe, Kiarostami par Limosin, Ken Loach par Dridi... C'est passionnant, rare même par certains aspects. Je me souviens de voir Cassavetes dans sa maison qui explique preuve à l'appui comment on monte un film ou comment utiliser un fauteuil roulant en machinerie, Kiarostami qui explique comment il a fait pleurer un enfant pour avoir "sa" scène... Rien que d'en parler, je sais que je vais me replonger dedans.

Détail qui fâche, le coffret a l'air d'être difficile à trouver ou très cher. Peut-être se tourner vers les médiathèques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis Frenkel
il y a 16 minutes, Bruno Boucard a dit :

Super idée, merci beaucoup Francis...

Pour compléter tes livres je conseille la collection documentaire "cinéma, de notre temps" édité en DVD par mk2 qui compile 18 portraits de réalisateur par d'autres réal. À titre d'exemple : Hou Hsia Hsien par Assayas, Tarkovski par Marker, Cassavetes par S. Labarthe, Kiarostami par Limosin, Ken Loach par Dridi... C'est passionnant, rare même par certains aspects. Je me souviens de voir Cassavetes dans sa maison qui explique preuve à l'appui comment on monte un film ou comment utiliser un fauteuil roulant en machinerie, Kiarostami qui explique comment il a fait pleurer un enfant pour avoir "sa" scène... Rien que d'en parler, je sais que je vais me replonger dedans.

Détail qui fâche, le coffret a l'air d'être difficile à trouver ou très cher. Peut-être se tourner vers les médiathèques

Oui, j'ai la chance de l'avoir trouvé de façon.....illégale... La collection complète est introuvable sinon d'occasion entre 200 et 300€ !

J'avais remarqué que quelqu'un "distillait" les portraits issus de cette collection de DVD sur un site de téléchargement illégal (site disparu depuis)...Je lui ai écrit pour lui demander quels DVD il possédait. Il m'a indiqué posséder toute la collection et lorsqu'il avait du temps il encodait et uploadait les portraits sur ce site de téléchargement pour les offrir au monde gratuitement...

Il m'a envoyé tous les portraits qui m'intéressaient. Le site a disparu depuis peu...Découvert par la police après dénonciation de la SACEM.

kitano takeshi - John Cassavetes - Abel Ferrara - Andreï Tarkovski - Aki Kaurismäki - Ken Loach - chahine youssef - hou hsiao hsien - Abbas Kiarostami - Chantal Akerman - Alain Cavalier...

Ce sont des documents exceptionnels, d'intérêts variables, mais parfois juste géniaux !

Plusieurs portraits de cette série ont été diffusés sur ARTE également.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Invité
      Par Invité
      Vu d' un premier coup d' oeil, la BPCC4K ressemble à un DSLR qui serait " orienté vidéo au maximum".

       
      Avec cette nouvelle caméra, BMD semble s' attaquer avant tout au marché des DSLR en offrant des caractéristiques uniques pour ce genre de produit, avec un prix défiant toute concurrence.
      Il y a la possibilité d' enregistrer les prises de vue sur un disque dur externe ( SSD)
      via un petit connecteur à la norme USB Type-C, par exemple.
      La présence d' un mini-XLR avec alimentation fantôme se fait aussi remarquer.
      Quant au capteur*, il est plus grand que la BPCC de 1ère génération, offre la même plage dynamique de 13 stops, mais à cette différence supplémentaire qu' il permet un enregistrement en basse lumière et ce jusqu' à 25600 ISO ( d' après BMD).
      A noter que la version complète de DaVinci Resolve est incluse lors de l' achat de cette caméra.
      Pour en savoir plus :
      https://www.blackmagicdesign.com/products/blackmagicpocketcinemacamera/techspecs/W-CIN-12
       
      Sans vouloir briser l' élan d' enthousiasme qu' a pu suscité BMD avec cette nouvelle caméra,
      il faut savoir tout en prenant en compte les forces et les faiblesses de la BPCC4K,
      que cette dernière offre beaucoup de promesses sur le papier qui restent malgré tout à vérifier en terrain réel.
      Il faut donc prendre du recul et attendre les premiers retours d' expérience de cette caméra,
      en espérant que BMD tienne ses délais concernant les livraisons.
      ( Le salon de l' IBC 2018 sera l' occasion pour BMD de montrer un produit fini tant sur le plan hardware que software)
       
      Donc pour ce qui est de la BPCC4K :

       
      ( *= infos ou intox, certains sites spécialisés indiquent que le capteur de la BPCC4K serait le même que celui du Panasonic GH5s.)
       
       
       
       
       
    • Eric Deschamps
      Par Eric Deschamps
      POUR 2018, L'ÉQUIPE DE   D I C K   L A U R E N T   VOUS PROPOSE SON NOUVEL APPEL À FILMS
      Welcome to... #9
      Festival du Film Court à Contraintes


      Réaliser un film (d'une durée maximum de 8 minutes) en intégrant les 3 contraintes suivantes :
      - S’inspirer du thème « Résistance »
      - Intégrer un plan débullé
      - Insérer le mot « Orange » ou « Mécanique »
       
      • date limite d’inscription : 22 avril 2018.
      • date limite d’envoi des films : 22 mai 2018.
      • Le Festival aura lieu le 22 juin 2018 à la maison Folie Wazemmes.
      Fiche d’inscription et règlement téléchargeables sur www.dicklaurent.eu
      Renseignements : infos.welcome@gmail.com
      http://www.dicklaurent.eu/wordpress/welcome-to-9/
      http://www.dicklaurent.eu/wordpress/
    • Invité
      Par Invité
      Un article intéressant passé inaperçu... enfin presque.
      Pour celles et ceux qui ne l' ont pas lu en voici quelques extraits :
      " [...] Des producteurs qui ne prennent aucun risque financier, pour produire des films qui ne seront vus que par une poignée de spectateurs et qui ne seront jamais rentables... [...]
      il existait déjà une poignée d'études critiques -certaines restées secrètes- qui avaient pointé les travers du système [...]
      la grande majorité des films français produits font un bide: en 2010, 60% ont été vus par moins de 50 000 spectateurs. Plus préoccupant: ce taux est en forte hausse [...]
      les producteurs indépendants "disposent de mécanismes sécurisant leurs avances en trésorerie.
      De fait, ils ne courent aucun risque financier, l’aide publique venant en lieu et place du capital". [...]
      Résultat: le producteur "voit dans la très grande majorité des cas le film financé en intégralité avant sa sortie en salles".[...]
      Des avances jamais remboursées [...]
      le CNC ne revoit quasiment jamais la couleur de son argent: selon le rapport de l’Inspection des finances, l’avance n’est "effectivement remboursée qu’à hauteur de 10% à 12%". Explication probable: la plupart des films qui bénéficient de cette avance ne sont pas rentables... [...]
      l'Inspection des finances puis la Cour des comptes ont démontré que la grande majorité des subventions est constituée d'argent public. Ces aides peuvent représenter jusqu'à 60% du budget d'un film. [...]"
      http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/financement-cinema-francais-verites-derangent-415996.html
       
      D'  autres articles intéressants :
      "[...] Un système verrouillé en France [...]
      En France, par exemple, pour faire un film il faut faire partie du réseau.[...]
      Il faut connaître une personnalité établie dans le système (“la grande famille du cinéma”), pour être coopté, sinon on reste devant la porte.[...]"
      https://boostyourfilm.com/fr/et-si-boostyourfilm-proposait-sa-vision-du-cinema-independant/
       
      "[...] En 2015, les subventions du CNC se sont élevées à 765 millions d’euros.
      Sur dix ans, cela fait 7,65 milliards d’euros qui sont en bonne partie jeter dans un trou sans fond.[...]"
      http://lebonsalon.com/sondage-subventions-cinema-francais/
       
      "[...] Cinéma français : 90 % des films ne sont pas rentables[...]
      L'an dernier, le déficit cumulé a atteint 400 millions d'euros. [...]"
      http://www.lefigaro.fr/cinema/2014/01/08/03002-20140108ARTFIG00429-90-des-films-francais-ne-sont-pas-rentables.php
       
      "[...] Nous savons bien qu’en écrivant ces lignes nous nous aliénons par définition tous ceux qui vivent du système ou y participent indirectement par leur complaisance.[...]
      Les films français sont aujourd’hui presque tous produits grâce à un préfinancement à 100% des frais.[...]
      Mutualisation des pertes et privatisation des bénéfices…
      cela rappelle précisément ce que l’on a beaucoup reproché aux banques au plus fort de la crise financière ! [...]
      La déconnexion quasi-totale d’avec le marché favorise des formes nombrilistes d’art, un fonctionnement autarcique et auto-référentiel. [...]
      Les pouvoirs publics, de façon générale, doivent cesser de justifier par « l’exception culturelle »
      ce qui n’est au fond qu’une abdication face à des lobbies défendant leurs rentes. [...]"
      https://www.contrepoints.org/2016/05/13/238706-soutien-public-au-cinema-francais-lanalyse-interdite
       
      La question est de savoir s' il s' agit là de la partie émergée de l'iceberg, car en effet selon toute vraisemblance il y a comme qui dirait un petit groupe de producteurs, mais aussi d' autres intervenants, somme toute un petit groupe de " copains", qui connaissent tellement bien les rouages du système qu' ils savent comment passer au travers et en abuser en toute tranquilité.
      Ou bien s' agit-il en fait d' un " Cinéma Français" artistiquement à bout de souffle qui est formaté et qui ne se réinvente plus; et qui doit son seul salut à l' argent publique.
       
      Voici quelques réactions prises sur des sites comme Allocine ainsi que sur certains forums ( certaines sont hilarantes mais aussi éloquentes) :
      " aujourd'hui on est incapable de faire autre chose que des huis clots minimalistes, des drames sociaux à se tirer une balle tellement c'est ennuyant, des comédies grasses qui coutent tellement cher que ça en devient suspect…. Donc soyons sérieux deux secondes. Ce pays n'a aucune ambition visuelle, aucune ambition pour faire rêver les gens qui vont voir ses films.
      Ce système marche à coup de subventions d'argent public qui leur permettent de dire : "Vous ne voulez pas de ce film ?… Ben vous avez quand même payé pour qu'il se fasse. On ne vous a pas demandé votre avis, mais vous l'aurez quand même." ( Clem L17)
       
      " Ou sont les thriller, en France, quand on fait un film policier, l’enquête n'est pas importante, ce qui compte c'est de montrer un flic alcoolo, dépressif, divorcé et qui pleure dans son apart." ( tueurnain)
       
      " On fait des films de m... mais pas grave on est payé quand même.Ca permet d'avoir uen belle vie. Il suffit de connaître l'astuce.La fameuse exception culturelle est une pompe à fric..Une commissaire europêenne il y a 3 mois à commencé à dire que cela devait s'arrêter en parlant de ce qu'elle considère comme un abus." ( Gaspard D)
       
      " Cinéma français : 90 % des films sont nuls à chier." ( peripheryk)
       
      " Est-ce que vraiment un film mérite plus de subventions que le kebab du coin ?" ( Vrulth)
       
       
       
       
       
    • Bastien  Chilloux
      Par Bastien Chilloux
      Bonjour,
      Je cherche à élargir mon réseau en intégrant des équipes de tournages (cinéma ou audiovisuel) en tant qu'assistant caméra. Je suis situé sur Paris mais également très mobile.
      Vous trouverez mon CV en pièce jointe.
      N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez plus d'informations !
      Merci d'avance !
      Cordialement.
    • Bastien  Chilloux
      Par Bastien Chilloux
      Bonjour,
      Je cherche à élargir mon réseau en intégrant des équipes de tournages (cinéma ou audiovisuel) en tant qu'assistant caméra. Je suis situé sur Paris mais également très mobile.
      Vous trouverez mon CV en pièce jointe.
      N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez plus d'informations !
      Merci d'avance !
      Cordialement.

×